Le professeur de droit de l’ULB Benoît Frydman accuse les autorités belges d’avoir laissé mourir dans des conditions inhumaines près de 5000 personnes âgées dans leurs Ehpads et exige une enquête judiciaire !