Interview très intéressante de l’escroc Bernard Henri Lévy, notre Botul national, recordman mondial d’entartage, sur sa relation au judaïsme. Lui qui se dit agnostique, voire athée, vient de prouver à travers cette interview, qu’il n’a jamais cessé de se considérer comme juif dans son action quotidienne, qu’elle soit politique ou intellectuelle, ne servant qu’à promouvoir un projet mondial que lui seul peut nous expliciter. Il sous-entend même que son action est bien plus utile, question projet mondial, que de faire un travail personnel d’apprentissage du judaïsme, de l’hébreu… comme le lui a conseillé Benny Lévy (selon ses propres mots).

Après un tel aveu, clair et limpide, on nous demande de ne pas croire au complot de la synagogue de Satan. D’aucuns nous diront que ce n’est qu’un écrivaillon sans talent et sans intérêt ; nous ne pouvons que leur rappeler qu’il est un des instigateurs de la guerre en Libye, de l’assassinat de Kadhafi et bien sûr, aujourd’hui, de la propagation de la menace de Daech dans une Libye dévastée, dans laquelle règne le chaos. Sans oublier les vagues de migrants qui traversent la Méditerranée, car il n’y a plus justement d’État en Libye. Merci qui ? Merci Botul le talmudiste…


Bernard-Henri Levy : « Je suis un petit juif ». Extrait d’une interview exclusive de BHL en Israël pour Fréquence Tel Aviv. Il explique avoir fait une téchouva (un retour) depuis de nombreuses années. Et à la question « pourquoi n’êtes-vous pas allé jusqu’au bout dans l’étude [de la Torah] ? », il répond après un long silence…