Par les internes, pour les internes


Enfin une campagne d’information très intéressante à propos de l’influence de Big Pharma sur les étudiants en médecine qui, pour une majorité d’entre eux, pensent qu’ils restent indépendants malgré le fait d’accepter un repas offert, voire plus. De nombreuses études ont démontré que c’était faux, que l’influence des laboratoires de l’industrie est très importante et qu’elle ne concerne pas que les autres.

Big Pharma investit deux fois plus en promotion et publicité que dans la recherche et le développement, ça devrait mettre la puce à l’oreille d’un grand nombre de médecins et d’étudiants. De surcroît, si c’est gratuit ça veut tout simplement dire que c’est vous le produit.

Il serait temps que le corps médical s’émancipe de l’industrie pharmaco-chimique et cesse de quémander des budgets pour organiser des congrès alors qu’il en a largement les moyens en puisant sur ses propres ressources ! On ne voit pas en quoi une participation de 200 ou 300 € pour un congrès, qui est de surcroît défiscalisée, puisse constituer un obstacle ! Ajoutons à tout cela l’adage napoléonien qui explique parfaitement le fonctionnement de toute cette mascarade : c’est la main qui paie qui décide, car elle est au-dessus de celle qui reçoit ! Dire l’inverse relève de l’hypocrisie ou de la naïveté ; dans les deux cas, ce comportement n’a rien à faire au sein du corps médical sous serment d’Hippocrate.


LA CAMPAGNE #NOFREELUNCH 
Cette campagne lancée par l’ISNAR-IMG en juillet 2018 a pour but de sensibiliser les internes à l’influence que peuvent avoir sur leur pratique les industriels du médicament.
Une des faces visible de cette influence est représentée par les repas « gratuits » offerts par les représentants « médicaux ». C’est pour cela que nous incitons les internes à les remettre en question. Poussant ainsi les étudiants à se questionner sur ces pratiques et ne pas juste les accepter.
Nous n’allons pas contrôler que les internes refusent, ou non, ces repas, le but principal étant de provoquer la critique chez les soignants mais aussi les patients sur ce type de pratiques en donnant accès à des clés de réflexions.


There’s no such thing as a free lunch.


Nous vous proposons ici une série de références qui vous permettront d’approfondir vos connaissances sur la question :

Si c’est gratuit c’est toi le produit.


#NOFREELUNCH

Usage inapproprié

Prix Médicament








ISNAR-IMG  InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale.