Les choses sont de plus en plus claires, nous vivons dans une société de plus en plus folle dans laquelle une entreprise privée décide de censurer tels discours ou tel autre ! Ce n’est plus la justice qui doit décider si un propos est diffamatoire ou injurieux, voire faux, mais les milliards de Marc Zuckerberg ! C’est la mort de la démocratie et les débuts d’un nouveau système totalitaire qui porte un nom d’ailleurs, celui de ploutocratie.


Facebook a décidé d’interdire les annonces qui cherchent à dissuader les utilisateurs d’aller se faire vacciner.

Ces nouvelles mesures seront mises en œuvre dans les prochains jours.

Les annonces contre ou en faveur de la législation ou des décisions gouvernementales au sujet des vaccins, notamment du vaccin contre le Covid-19, seront toujours autorisées, selon un message publié sur le blog de la société. Ces nouvelles mesures seront mises en œuvre dans les prochains jours.

Pressions des législateurs

Avec 2,7 milliards d’utilisateurs actifs par mois, Facebook fait face aux pressions des législateurs et de groupes de santé publique qui lui demandent de sévir contre les contenus anti-vaccins et la désinformation circulant sur la plateforme.

Les anciennes règles de Facebook toléraient les messages anti-vaccins tant qu’ils ne contenaient pas d’informations erronées.

Facebook tente de faire le ménage depuis quelques jours puisque le réseau social a déjà annoncé la suppression des contenus « niant ou déformant » l’Holocauste, mais aussi les groupes et pages se revendiquant du mouvement QAnon.


Photo d’illustration : Le réseau social Facebook compte 2,7 milliards d’utilisateurs actifs par mois – JOHANNA GERON / REUTERS

Ouest France / Reuters

14 octobre 2020