Voici une nouvelle censure, très grave, réalisée par un réseau social dont l’objectif à sa création était loin de décider ce qui est vrai de ce qui est faux ! Nous assistons à une dérive grave de la diffusion de l’information, une dérive totalitaire aux conséquences dramatiques à long terme.


Dimanche après-midi, nous nous sommes demandé combien de temps il restait avant que le récit sur Twitter d’une virologiste chinoise « rebelle », la Dr Li-Meng Yan, qui a « choqué » hier le monde des scientifiques de l’establishment et d’autres lèche-bottes de la Chine en publiant un article scientifique « irréfutable » démontrant que la maladie du Covid-19 a été créée par l’homme, ne soit « réduit au silence ».

Nous avons maintenant la réponse : moins de deux jours. Une vérification rapide du compte twitter de la Dre Yan révèle que le compte a été suspendu aujourd’hui.




La suspension a eu lieu peu après que la Dre Yan a accumulé environ 60 000 abonnés en moins de 48 heures. La capture d’écran ci-dessous a été prise plus tôt dans la journée, précisément en prévision de cette suspension.

Il n’a pas été immédiatement clair quelle était la justification de Twitter pour suspendre la scientifique qui, à notre connaissance, n’avait que 4 tweets en date ce mardi matin, dont aucun ne violait les politiques de Twitter, Le seul tweet pertinent est un lien vers son article scientifique co-rédigé avec trois autres scientifiques chinois intitulé « Particularités du génome du SARS-CoV-2 suggérant une modification sophistiquée en laboratoire plutôt qu’une évolution naturelle et une délimitation de sa voie de synthèse probable », qui explique pourquoi l’Institut de virologie de Wuhan a créé le Covid-19.

Bien que nous comprenions que Twitter ait subi des pressions de la part de la Chine ou de la communauté scientifique établie pour faire taire la Dre Yan qui a proposé une théorie qui va à l’encontre de tout ce qui a été accepté comme étant l’évangile incontesté – après tout, c’est l’apanage de Twitter – nous sommes convaincus qu’en suspendant son compte, Jack Dorsey n’a fait qu’ajouter de l’huile sur le feu des spéculations selon lesquelles le covid a en effet été fabriqué par l’homme (sans parler d’innombrables autres théories du complot sulfureuses).

Si Yan avait tort, pourquoi ne pas laisser d’autres scientifiques répondre ouvertement aux arguments bien trop valables présentés dans l’article de la Dre Yan ? N’est-ce pas cela, la « science » ? Pourquoi la faire taire ?

Parce que si nous avons déjà franchi le point de non-retour où toute personne qui propose une explication « gênante » pour une « vérité » établie doit être immédiatement censurée, alors il n’y a pas grand chose à faire pour sauver la désintégration d’une société qui tenait autrefois la liberté d’expression pour primordiale.

Pour ceux qui l’ont raté, voici notre article qui décompose les différentes allégations de la Dre Yan que Twitter a jugé bon de censurer immédiatement au lieu de permettre l’émergence d’un débat sain.

Nous espérons que Twitter fournira une explication très raisonnable et sensée à cette censure sans précédent.

Pour ceux qui l’ont raté, voici son article ci-dessous :



Jade

Aube digitale

15 septembre 2020