C’est tellement logique tout ça que ça ne peut pas choquer les covidiots. Une telle ânerie ne peut s’expliquer que par la fréquentation assidue de certains membres de l’exécutif de ces lieux de débauche… On peut donc partouzer gaiement sans risque de choper le virus mais ATTENTION : papy et mamy dans la cuisine en cas de repas de famille et pas plus de 6 à table !



À la différence des discothèques qui n’ont pas de date de réouverture programmée, une partie des clubs libertins français vont pouvoir rouvrir leur portes dès le 19 mai. Ce qui a provoqué des réactions étonnées à l’Assemblée nationale.

Les clubs libertins, tout comme les commerces, les cinémas ou encore les musées, vont être autorisés à rouvrir à partir du 19 mai, à la différence des boîtes de nuit qui sont fermées depuis maintenant 14 mois et pourraient ne pas rouvrir avant le mois de juillet. Mardi, Jean Castex a d’ailleurs confirmé l’absence de perspectives pour ces lieux de la nuit, affirmant qu’il n’était pas en mesure de leur donner « d’horizon ». Un calendrier jugé absurde voire incohérent par certains députés de l’opposition.

Au sein de l’Hémicycle ce lundi, le député LR de la Manche Philippe Gosselin a ainsi pointé l' »incohérence » de cette décision gouvernementale. Il n’a pas manqué de faire remarquer que « les clubs libertins allaient pouvoir rouvrir », ajoutant non sans ironie: « On arrive à des choses absurdes (…) et on sait bien que dans ces clubs on pratique tous les gestes barrières… C’est même d’ailleurs pour ça qu’on y va ». « On a envie de se faire plaisir, ‘tiens ce soir je vais me faire un petit geste barrière' ».

Une classification des établissements par secteur

Laurent Bouquet, propriétaire d’un restaurant pour rencontres libertines entre couples à Paris, a confié à BFMTV ce mercredi qu’il serait à l’évidence pour lui difficile de faire respecter les gestes barrières au sein de son club d’ici le 19 mai. Il préfère donc attendre le 9 juin pour rouvrir son établissement. Les gestes barrières dans un club échangiste? « Difficile de répondre à cette question puisque par définition, à part dans la partir bar, il y a peu de gestes barrières dans les coins câlins… C’est comme à la maison quand vous recevez des amis libertins »…