En droit européen, le mandat d’arrêt international n’existe pas, il s’agit des « Notices rouges » d’Interpol. Alors que la presse algérienne a annoncé que les ex-ministres corrompus Chakib Khelil et Abdeslam Bouchouareb étaient recherchés par la justice algérienne qui avait émis des mandats d’arrêts internationaux ; tout le monde peut observer que sur le site d’Interpol où les notices rouges sont consultables par quiconque, il y a une liste de neuf Algériens dans laquelle ne figurent pas ces deux ministres, ce qui semble très curieux !