Nous avons dénoncé la dangerosité des épandages chimiques depuis 2006, ce sont les fameux chemtrails ! Ce dernier est considéré comme un gros mot, un délire de complotistes paranoïaques débiles qui inventaient toutes choses abracadabrantes pour faire les intéressants et se faire valoir. Que lit-on aujourd’hui sur le magazine Le Point ? Une information tout ce qu’il y a de plus officiel concernant la Chine qui fera bientôt la pluie et le beau temps sur son territoire grâce à cette manipulation du climat via des épandages ! Ils ne vont pas utiliser le terme chemtrails, ce sera plutôt dispersion de particules dans les nuages ! Le Point ne fait que reprendre un article de CNN qui traite d’un communiqué officiel du Conseil d’État chinois !

Il faut être complètement stupide et dégénéré pour croire que tous ces produits chimiques balancés dans l’atmosphère ne vont pas retomber sur terre et polluer notre environnement ! Il faut être complètement débile et lobotomisé pour prendre à la légère une si grave affaire.


Rappel vidéo de LLP :




En 2025, le pays serait capable d’influencer la météo – produire de la pluie, supprimer la grêle – grâce à la dispersion de particules dans les nuages, raconte CNN.

La danse de la pluie sera bientôt obsolète.


Alors que le changement climatique menace les populations comme les cultures, la Chine a révélé cette semaine son intention d’étendre son programme expérimental de modification de la météo, raconte CNN. Son « système de modification météorologique » couvrira 5,5 millions de kilomètres carrés, soit 1,5 fois la taille de l’Inde.

Dans un communiqué, le conseil des affaires d’État annonce que l’empire du Milieu disposera de ce système révolutionnaire d’ici 2025 grâce à des avancées technologiques. D’après eux, le gouvernement pourra produire de la pluie ou de la neige artificielle sur des millions de kilomètres carrés et supprimer la grêle sur 580 000 kilomètres carrés.

Prévenir sécheresse et incendies

La Chine a l’ambition de faire face aux sécheresses intenses, aux températures élevées qui sont amenées à se multiplier dans les années à venir, ainsi qu’aux incendies. En 2008 déjà, le pays avait dispersé des particules d’iodure d’argent et d’azote liquide dans le ciel afin qu’il pleuve avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques. Ces manipulations sont aussi utilisées lors des réunions du parti unique afin de leur garantir un beau ciel bleu.


Le Point

5 décembre 2020