Article fort intéressant, mettant en avant les liens d’intérêt entre différentes entreprises pharmaceutiques et des hôpitaux… concernant le complot anti hydroxychloroquine. Concernant le CHU de Nantes, rappelons juste que le médecin ayant menacé de mort le professeur Didier Raoult appartient à cette structure hospitalière ! Cette crise sanitaire a eu le mérite de nous dévoiler qu’il y a vraiment quelque chose de malsain au sein de cette corporation dont une partie a fait le choix malheureux de vendre son âme à Big Pharma.


Suite aux menaces émanant d’un médecin du CHU de Nantes à l’encontre du Professeur Didier Raoult, des investigations s’avéraient nécessaires pour mieux décrypter l’origine de ces menaces et leurs causes exactes, les liens d’intérêt avec le lobby pharmaceutique !

Alors que le Professeur Didier Raoult annonçait dès le 25 février 2020 l’efficacité de la chloroquine en s’appuyant sur le repositionnement de cette ancienne molécule contre le paludisme et les résultats encourageants de médecins chinois : https://www.bernardsudan.net/coronavirus-et-chloroquine/ (papier censuré sur le Club de Mediapart…), celui-ci nous annonçait être victime de menaces lors d’une conférence de presse début mars 2020: https://www.bernardsudan.net/coronavirus-charge-virale-et-traitement/

Ensuite, nous avons appris que les menaces émanaient du CHU de Nantes suite à la plainte engagée par Didier Raoult pour menaces de mort : https://www.20minutes.fr/justice/2748543-20200326-nantes-enquete-ouverte-parquet-apres-menaces-mort-contre-professeur-raoult

On apprendra rapidement par le « Canard Enchaîné » du 25 mars qu’un médecin du CHU de Nantes était l’auteur de ces menaces : « Ce praticien est aussi l’auteur (ou le coauteur) de multiples études financées par des laboratoires. Contacté par le « Canard », l’intéressé s’est confiné dans le silence »https://www.lecanardenchaine.fr/la-une-du-25-mars-2020/

Le médecin auteur de ces menaces de mort semble s’être excusé mais on comprend bien ses motivations face au protocole du Professeur Didier Raoult mettant ses ambitions financières en grosses difficultés….: https://gomet.net/raoult-menaces-excuses/

En recherchant bien sur le site officiel transparence santé du gouvernement https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/rechercheEntreprises;jsessionid=1675D7F10329F963DA5DD5829A825CF8?execution=e1s5



La liste pour le CHU de Nantes ainsi que les médecins avec les liens d’intérêt avec Regeneron Pharmaceuticals est très longue…on peut également rechercher pour d’autres CHU et d’autres pays…

on voit rapidement que le CHU de Nantes entretient des liens étroits avec le laboratoire américain Regeneron Pharmaceuticals qui est lui-même en étroite collaboration avec Sanofi pour développer une molécule « testée » en phase de réanimation du Covid-19 https://www.regeneron.com/covid19



Nous pouvons comprendre rapidement que la molécule sarilumab (Kevzara) est en test clinique pour le traitement des cas sévères et critiques des patients hospitalisés pour infection par le Covid-19 impliquant le CHU de Nantes. Or, nous savons aussi que le protocole de Didier Raoult (test PCR rapide dès le début des symptômes, si positif alors traitement hydroxychloroquine et azythromicine d’un montant de 12 euros) peut déranger car les cas admis en réanimation s’effondrent alors, laissant ainsi des molécules extrêmement coûteuses comme le sarilumab inutiles…

https://www.cnbc.com/2020/03/18/regeneron-begins-clinical-trials-to-treat-severe-covid-19-symptoms.html

On peut aussi se poser des questions sur les décrets rendant impossible pour les médecins généralistes la prescription de Plaquenil dont la première mise sur le marché date de 1949 et sans alarme sanitaire concernant « les torsades de pointe » pendant 71 années…: https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/280320/ces-anciennes-molecules-peu-couteuses-efficaces-et-sans-effets-secondaires

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/240320/chloroquine-terfenadine-et-toxicite

et la pseudo étude Discovery avec un groupe « contrôle » (éthique, serment d’Hippocrate !) utilisant la chroloroquine en phase de réanimation et retardant le protocole de Didier Raoult pour avoir de nombreux cas en réanimation….:

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/020420/chloroquine-et-essai-ouvert-discovery

sans oublier un autre décret pour utiliser le clonazepam (Rivotril) en détresse respiratoire:

https://www.lanceurdalerte.info/2020/04/03/covid-19-legalisation-de-leuthanasie-par-decret-de-macron/

Cette histoire honteuse impliquant les relations dangereuses de certains médecins avec l’industrie pharmaceutique pour favoriser les actionnaires au détriment de la santé de la population lors d’une crise sanitaire nous montre encore une fois de plus que les médecins ne doivent absolument pas avoir de liens d’intérêts avec le lobby pharmaceutique car leur serment d’Hippocrate n’est alors plus respecté !

L’exemple de la Grèce nous montre comment ce pays a réagi en évitant les liens d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques: https://inchloroquinwetrust.com/actualites/dr-konstantinos-nikitidis-fb83-e1248-1.html?fbclid=IwAR2V8-JaxOA0TbQXtuiDvgYauHdqrP4dXvScx2tV6qg9focuxPyrk_Gi1I8


Covid -19 cases from february 26  to April 5


Mediapart [Le blog de Bernard Sudan]

11 avril 2020