Il fallait s’y attendre puisque tous ses amis (de Villepin, Sarkozy…) on crié et continuent de crier au complot pour certains, dès qu’il s’agit de magouilles rattrapées par la justice. En réalité le complot n’existe que pour le disculper, autrement c’est une arme pour discréditer toute critique d’un système dirigé par des voyous et des escrocs ! Il faut dire que c’est tout de même assez jouissif de voir un frère-la-truelle crier au complot 🙂

Ajoutons que si Pujadas lors de cette ITW de près d’une demi heure ne parle pas des réseaux maçonniques c’est qu’il en fait partie ! C »est une faute professionnelle lourde que d’omettre de citer le réseau de la Françafrique !


Soupçon de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy : sur LCI, Alexandre Djouhri dénonce une « machination »

INTERVIEW EXCLUSIVE – Alexandre Djouhri a-t-il perçu des fonds libyens en vendant cinq fois son prix une villa du sud de la France à un proche de Kadhafi ? Le tout pour aider au financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 ? Dans un entretien exclusif réalisé par David Pujadas et diffusé ce mardi sur LCI, l’homme d’affaire a tout nié en bloc.

« Toute ma vie j’ai été un homme honnête. La preuve, à 60 ans, je n’ai pas de casier judiciaire. » Voilà ce qu’a déclaré Alexandre Djouhri à David Pujadas dans une interview exclusive diffusée ce mardi sur LCI. Et voilà ce que ce personnage clé de l’enquête française sur le financement libyen présumé de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 s’est efforcé de prouver tout au long de cet entretien.

Le tribunal londonien de Westminster a autorisé le 26 février dernier l’extradition d’Alexandre Djouhri, que souhaite entendre la justice française dans le cadre de cette enquête de financements illégaux. Ce dernier a fait appel de la décision et conteste le mandat d’arrêt européen émis par la justice française à son encontre, notamment pour « détournements de fonds publics » et « corruption », qui lui avait valu d’être arrêté à Londres en janvier 2018…