dray


Mais pourquoi parle-t-il encore celui-là ? On comprend les raisons qui poussent ce socialo-traître, amateur de montres à 38.000 € et de stylos de luxe, à demander un salaire à 9000 €, c’est qu’il n’aura plus à piocher 7000 € pour l’achat d’une énième montre de collection sur le dos d’une association ! Malgré ce scandale honteux, il sera reconduit aux régionales de l’Essonne par le parti socialiste… Ces escrocs de politiciens demandent 9000 € par mois alors que le salaire de base, celui que perçoit l’écrasante majorité des travailleurs et qu’ils refusent d’augmenter est à 1200 € net !!!


Pour moraliser le statut de député, le cofondateur de SOS Racisme propose comme mesure phare une rémunération à 9000 euros net par mois en échange de l’interdiction des emplois familiaux.

Le statut du député, sa rémunération, l’emploi des membres de sa famille… ces sujets sont dans toutes les bouches depuis les révélations du Canard Enchaîné sur l’emploi présumé fictif de l’épouse de François Fillon. Et chacun y va de sa proposition. À nos confrères du Point, l’ancien député (1988-2012) Julien Dray vante une rémunération à « 9000 euros net » pour endiguer le risque de « corruption » sur les élus.

Ce proche de Hollande avait déjà décrit l’emploi par les députés de membres de leur famille sur Europe 1 comme «un système généralisé», «mis en place depuis des années (…) et qui consiste à rémunérer ou à accorder des compléments de rémunération aux parlementaires à travers le système des collaborateurs». L’expression «compléments de rémunération» avait été également employée par l’ex-directeur de campagne de François Fillon, Patrick Stefanini. Lui aussi avait stigmatisé un engrenage, un «système» dont le candidat de la droite aurait été une «victime».

Une hausse des salaires contre la fin du népotisme

Parler de compléments de rémunération laisse entendre que les députés ne touchent pas un salaire suffisant pour soutenir leur train de vie. Une thèse soutenue par plusieurs parlementaires de droite comme Henri Guaino (« on est très mal payés ») ou Hervé Mariton (« est-ce qu’il y a une question de niveau de rémunération des parlementaires en France, la réponse est oui »).

Julien Dray est la première voix à gauche qui relaie ce message. Il détaille sa proposition: en contrepartie de la hausse de leur salaire à 9000 euros net (contre 5000 euros net aujourd’hui), les députés auraient l’interdiction d’embaucher leur famille. L’ancien militant trotskiste estime que le député devrait avoir la possibilité d’engager trois collaborateurs pour l’aider dans ses fonctions. Ceux-ci ne seraient en revanche pas rémunérés par l’élu mais par les administrations des assemblées. Les députés n’auraient donc plus accès à des enveloppes à redistribuer comme c’est le cas actuellement.

Julien Dray évoque d’autres pistes pour « moraliser » la fonction de député avec l’impossibilité d’exercer une autre fonction pendant un mandat sauf si elle n’est pas rémunérée. Il souhaite aussi le prêt, au lieu d’un achat avec l’argent public, des locaux de permanence: « À la fin, chacun remet les clés du local à […]

Madeleine Meteyer – Le Figaro.