European Commissioner for Trade Cecilia Malmstrom speaks during a media conference, following the United States announcement to impose tariffs on steel and aluminum, at EU headquarters in Brussels, Friday, June 1, 2018. (AP Photo/Virginia Mayo)
La commissaire au commerce européenne, Cecilia Malmström, à Bruxelles, vendredi 1er juin. VIRGINIA MAYO / AP

Alors que les États-Unis qui ont imposé l’ultralibéralisme et la mondialisation ne respectent pas les lois qu’ils ont eux même élaborées et signées en imposant des tarifs douaniers exorbitants, l’Union européenne reste timorée, voire à chaque fois très timide avant de réagir. C’était pourtant le but de cette construction, celui de renforcer les pays européens face au géant américain, que ce soit au niveau du dollar ou du commerce. Toute cette propagande n’a été que mensonges et manipulations.


Les Européens et les Canadiens contestent la décision américaine d’augmenter les droits de douane sur l’acier et l’aluminium à compter de vendredi.

L’Union européenne « porte plainte à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) contre les Etats-Unis et la Chine », a annoncé la commissaire au commerce européenne, Cecilia Malmström, lors d’une conférence de presse à Bruxelles, vendredi 1er juin. L’Union européenne proteste ainsi, comme elle l’avait annoncé, contre la décision des Etats-Unis d’augmenter les droits de douane sur l’acier et l’aluminium en provenance de l’UE à compter de vendredi.

Le Canada a emboîté le pas de Bruxelles dans la soirée de vendredi, qui a également porté plainte contre les Etats-Unis à l’OMC. « Ces droits de douane, imposés unilatéralement sous le prétexte qu’ils garantissent la sécurité nationale des Etats-Unis, ne respectent ni les obligations commerciales internationales américaines ni les règles de l’OMC », a déclaré la ministre des affaires étrangères canadienne, Chrystia Freeland.

En ce qui concerne Pékin, l’UE s’en prend « au transfert injuste de technologie » des entreprises européennes actives en Chine. « Si les acteurs de ce monde ne respectent pas les règles, alors le système risque de s’effondrer. C’est pour cela que nous portons plainte aujourd’hui contre les Etats-Unis et la Chine devant l’OMC, a déclaré Mme Malmström. Et cela démontre que nous ne choisissons aucun camp. Nous défendons un système multilatéral pour un commerce mondial fondé sur des règles », a-t-elle plaidé.

« Cela démontre également notre détermination à traiter les causes profondes des tensions actuelles dans le système commercial, mais nous devons le faire dans le cadre du système fondé sur des règles et de ses remèdes », a-t-elle ajouté.[…]


Le Monde