Vous avez certainement déjà entendu parler des 2.6 millions de doses de vaccin Moderna retirés de la circulation au Japon. Aujourd’hui c’est au tour du Pfizer dans  lequel il a été trouvé des contaminants ! La fabrication hâtive de plusieurs milliards de doses ne pouvait que conduire à de tels résultats lamentables.



Des matières étrangères ont été trouvées dans cinq flacons non utilisés du vaccin COVID-19 de Pfizer Inc. dans deux villes proches de Tokyo et une dans la préfecture d’Osaka, ont indiqué mardi les autorités locales.

Les flacons contenant une matière blanche flottante appartiennent au même lot, FF5357, selon les villes de Sagamihara et Kamakura, toutes deux dans la préfecture de Kanagawa, et Sakai dans l’ouest du Japon.

Les trois villes ont demandé à Pfizer d’analyser les substances.

Les contaminants ont été découverts sur trois sites de vaccination à Sagamihara entre samedi et mardi, sur un site à Kamakura dimanche et sur un site à Sakai mardi.

Les trois villes ont déclaré qu’elles n’avaient pas utilisé les doses contenant les matières étrangères et qu’elles continuaient à administrer des doses portant le même numéro de lot dont il a été confirmé qu’elles n’étaient pas contaminées.

Le mois dernier, le ministère de la santé a interrompu l’utilisation d’environ 1,63 million de doses du vaccin COVID-19 de Moderna Inc. par mesure de précaution après la découverte de substances étrangères dans de nombreux flacons.


Photo d’illustration : Flacons du vaccin COVID-19 de Pfizer Inc. en février | KYODO

The Japan Times

15 septembre 2021

Titre de l’article original en anglais : Contaminants found in Pfizer vaccine in cities near Tokyo and Osaka

Traduction : Lelibrepenseur.org avec DeepL Translator