Ce pauvre naïf sera traité de tous les noms et du coup de la pire insulte qui soit aujourd’hui : « COMPLOTISTE » ! Sauf que cette accusation fonctionne de moins en moins car les gens se rendent compte que les politiciens sont des escrocs et que les médias sont leurs complices.



Invité de l’émission Culture Médias d’Europe 1 jeudi matin à l’occasion de la sortie de son album Astéroïde, le rappeur Akhenaton est revenu sur l’état de la situation sanitaire actuelle, notamment dans sa ville de Marseille.

Il dit douter de la dangerosité du virus mais aussi de l’utilité du masque.
Invité d’Europe 1 jeudi matin pour évoquer son dernier album Astéroïde, le rappeur marseillais Akhenaton s’est montré très critique envers la politique sanitaire mise en place pour lutter contre le coronavirus, mais aussi sur les effets même du Covid-19. « Je doute de la vraie dangerosité de ce virus-là », a-t-il affirmé sans détour.

« Ce n’est pas du complotisme, je me pose juste des questions basiques »

« J’ai fait de pauvres études, mais au départ, j’ai fait des études scientifiques, donc ce sont des choses qui m’intéressent énormément. Mais je n’ai ni le savoir ni la connaissance des docteurs. Par contre, les médecins qui sont à la télévision et qui donnent depuis des mois des leçons à de très grands généticiens et infectiologues, ça m’inquiète », a-t-il poursuivi, en faisant notamment référence au professeur Didier Raoult,

Même scepticisme sur le masque. « Je me pose des questions. Je ne dis pas que le masque est inutile. Il était utile en mars, au début de l’épidémie. Aujourd’hui, vous verrez que sur les masques, il y a écrit ‘ne protège pas des virus' », a-t-il avancé. Akhenaton verserait-il le complotisme ? « Ah non ! Le complotisme est un fourre-tout », s’est défendu le Marseillais. « Le plus grand des complots qu’il y a sur terre, ça s’appelle le business. Ce n’est pas du complotisme, je me pose juste des questions basiques. »

« Je pense que le masque a des effets nocifs »

Alors que la crainte d’une deuxième vague de l’épidémie inquiète de plus en plus et que le port du masque se généralise en extérieur dans de nombreuses villes de France, Akhenaton a avancé sa propre théorie : « une fin d’épidémie se caractérise toujours par une augmentation des cas. Parce que le virus s’affaiblit et devient de plus en plus contagieux, et une baisse de la mortalité. Je pense que le masque a des effets beaucoup plus nocifs, car quand vous portez un masque pendant cinq heures sur votre visage, cela fait baisser le taux d’oxygène que vous avez dans votre sang », a-t-il ensuite conclu.