Ce n’est pas beaucoup vu le nombre de maires en France mais c’est un excellent début. Les enfants ne tombent pas malades, ils ne contaminent pas, c’est absurde de leur faire porter un masque d’autant que l’on sait aujourd’hui que le port du masque ne sert à rien même sur la population générale, au vu de la circulation du virus.


Sur sollicitation des parents, deux maires de villages du nord du Lot ont pris des arrêtés dispensant les élèves du masque dans leur école.

Les arguments des parents ont été entendus par les élus. En début de semaine dernière, les familles des communes de Cahus et Laval-de-Cère, au nord du Lot, sont montées au créneau pour dénoncer le port du masque pour les enfants de moins de onze dans les deux écoles de leur regroupement pédagogique, rapporte La Dépêche du Midi.

Après avoir sollicité leur inspecteur de circonscription, ils ont sollicité leurs élus locaux. Et ces derniers ont décidé de donner droit à leur demande. Les maires des deux villages ont ainsi pris des arrêtés municipaux indiquant que « le masque n’est pas obligatoire à l’école », contrairement aux dernières mesures gouvernementales.



À Laval-de-Cère, cet arrêté de dispense de masque court jusqu’au 31 décembre et laisse la liberté aux parents qui le désirent de faire porter à chaque enfant un masque. Pour justifier du maintien des gestes barrières, le maire y indique aussi que la surface de la classe permet de respecter les gestes barrières.

Le préfet saisit le tribunal administratif

Des arrêtés qui vont être attaqués par la préfecture devant le tribunal administratif. « Devant cette décision manifestement illégale, qui met en danger les élèves concernés et le corps enseignant, au détriment des recommandations sanitaires, et dans le cadre du contrôle administratif exercé par l’État sur les collectivités territoriales, le préfet a décidé de saisir, dans les meilleurs délais, le tribunal administratif de Toulouse pour demander la suspension de ces arrêtés et leur annulation », indique ce vendredi soir la préfecture du Lot, précisant que les parents des élèves accueillis dans les écoles élémentaires du département qui ne respectent pas l’obligation de port du masque s’exposent à une contravention.

« Le préfet du Lot rappelle à chacun de faire preuve de responsabilité et de bon sens alors que l’état de la situation sanitaire dans le Lot continue de se détériorer », précise la préfecture dans son communiqué.


Photo d’illustration : Des enfants portant un masque et retournant à l’école en pleine période de crise sanitaire due au Covid-19. — Andrew H Walker/Shutterstock/SIPA

20 minutes

6 novembre 2020