Cela fait des décennies que l’on sait que les banques ont des activités criminelles et pourtant absolument rien n’est fait pour y mettre fin. Au pire, ils négocient des amendes assez importantes mais néanmoins ridicules par rapport à leur bénéfice annuel, ainsi ils pourront continuer leurs magouilles encore quelques décennies.

Cette seule anomalie démontre que l’État de droit n’existe plus en Europe puisque les lois ne sont pas appliquées comme il se doit.


Le plus haut niveau de la Société générale a validé une série de montages dans des paradis fiscaux, le Cette seule anomalie démontre que l’État de droit n’existe plus en Europe puisque les lois ne sont pas appliquées comme il se doit.versement de commissions occultes exorbitantes et leur dissimulation, afin de permettre une vaste opération de corruption en Libye avec la dictature Kadhafi, selon une fuite de documents internes.

L’un des principaux lanceurs d’alerte de la banque a par ailleurs été entendu par l’office anticorruption de la police judiciaire.

Le plus haut niveau de la Société générale a validé, dans le cadre d’une vaste opération de corruption en Libye avec la dictature Kadhafi, une série de montages dans des paradis fiscaux, le versement de commissions occultes exorbitantes et leur dissimulation, selon une fuite de documents internes. […]


Mediapart
24 décembre 2019