Le Danemark va lever toutes ses restrictions, l’Allemagne informe qu’elle ne prendre plus en considération le taux d’incidence dans sa gestion de la crise sanitaire… ! Nous avons l’impression qu’en France cela va encore durer des siècles car ça amuse le gouvernement !



À partir du 10 septembre, toutes les restrictions anti-Covid au Danemark seront levées.

La maladie n’est plus considérée comme « menaçante pour la société », selon les autorités.

Le Danemark voit le bout du tunnel. Plus d’un an et demi après le début de la pandémie de SARS-CoV-2, le pays scandinave va lever toutes les restrictions anti-Covid actuellement en place, à partir du 10 septembre prochain.

« L’épidémie est sous contrôle, nous avons des taux de vaccination record. C’est pourquoi, le 10 septembre, nous pourrons abandonner les règles spéciales que nous avons dû introduire dans la lutte contre le Covid-19 », a annoncé ce vendredi le ministre danois de la Santé, Magnus Heunicke.

Une vaccination insuffisante en France

Une sortie de crise après un an de restrictions qui a de quoi donner envie en France. Mais la situation est loin d’être similaire entre les deux pays. « L’une des premières conditions à remplir pour lever toutes les restrictions, c’est une bonne couverture vaccinale globale pour diminuer la circulation du virus et limiter les formes graves », observe Michaël Rochoy, chercheur en épidémiologie.

La France approche des 60% de la population générale vaccinée, quand le Danemark est à 67%. Parmi la population adulte, le taux de vaccination atteint 72,5% en France et 83,5% au Danemark. « Mais un bonne couverture vaccinale n’a pas de sens si elle n’est pas maximale chez les plus âgés. Et la France est en retard sur le Danemark dans ce domaine », poursuit le spécialiste.

Une couverture vaccinale très importante au Danemark

Au Danemark (à gauche sur le graphique ci-dessous), 100% des plus de 80 ans sont vaccinés contre seulement 84,8% en France (à droite). Une vaccination presque totale des 70-79 ans, dont 99,8% sont vaccinés, contre 95,9% en France. En France, 2,8 millions de personnes de plus de 50 ans n’ont pas encore reçu la moindre dose de vaccin, soit plus de 10% de cette tranche d’âge, considérée comme à risque de faire une forme grave.


Vaccination par tranche d'âge au Danemark et en France.
Vaccination par tranche d’âge au Danemark et en France (Source : European Centre for Disease Prevention and Control).

Une très importante couverture vaccinale chez les plus âgés qui permet au Danemark de considérer que la maladie n’est plus considérée comme « menaçante pour la société ». Après le Danemark, c’est la Norvège qui pourrait annoncer la levée de toutes les restrictions anti-Covid, alors que toutes les tranches d’âge supérieures à 50 ans sont vaccinées à plus de 92%.

Le Danemark, pays précurseur

« C’est les limites de la stratégie de vaccination en France, où on a beaucoup misé sur l’inscription en ligne et les grands centres de vaccination, qui a laissé de côté les plus âgés, qui ne savent pas prendre rendez-vous sur Internet ou vivent loin des centres de vaccination. 15% des plus de 80 ans ne sont pas vaccinés ! » observe Michaël Rochoy, qui a longtemps demandé que les médecins traitants aient accès à la situation vaccinale de leurs patients pour leur proposer directement un rendez-vous.

Sur les mesures anti-Covid, le Danemark est l’un des pays précurseurs en Europe. En mars 2020, il est un des premiers pays à mettre en place un semi-confinement avec fermeture des écoles et des commerces jugés non essentiels. En avril dernier, le Danemark est le premier pays à mettre en place un pass sanitaire, qui sera donc totalement abandonné prochainement. Depuis le 14 août, le masque n’est plus obligatoire dans les transports publics, seul endroit où il était encore nécessaire.

La France encore loin de la situation du Danemark

« Le Danemark a globalement bien maîtrisé le virus, limité le nombre de cas et la mortalité. Ils optent dans une idée d’autoriser une circulation plus importante maintenant que les personnes à risque sont vaccinées. Il faudra voir comment les hospitalisations évoluent chez eux pour envisager une telle mesure en France », détaille Michaël Rochoy.

Mais quand ? Ce n’est pas pour tout de suite, à en croire le spécialiste. « La France ne sera pas à 70% de la population vaccinée avant fin septembre. Même en imaginant que les plus de 80 ans soient vaccinés d’ici là, ils n’auront pas une protection complète avant le mois d’octobre » poursuit le spécialiste, alors qu’il faut un minimum de 21 jours entre les deux doses de vaccin puis attendre 14 jours afin de bénéficier de l’efficacité complète du vaccin. Or, « la circulation du virus devrait augmenter dans les semaines qui viennent avec l’effet de la rentrée scolaire ».

Mais le Danemark n’est pas le premier pays européen à prendre une telle décision. En juin dernier, l’Islande pensait avoir atteint l’immunité collective et levait toutes les restrictions. Avant de devoir revenir en arrière quelques semaines plus tard face à une vague de contaminations importante.