budget familial


Voici les effets directs et visibles de la crise financière. 2 Français sur 5 n’arrivent plus à vivre de leurs salaires et sont obligés d’utiliser des découverts très coûteux qui vont aggraver leur situation. La fin est proche…


La gestion du budget, c’est compliqué : entre les prélèvements automatiques dont on ne connaît pas forcément le montant exact, les courses, les achats, les sorties et les imprévus, les Français ne s’en sortent plus. Du coup, le découvert bancaire devient leur grand ami et les Français y sont abonnés. Un abonnement qui coûte très cher à la fin de l’année.

Le dépassement de découvert : une passion des Français malgré eux

RTL, Le Parisien et Panorabanques ont réalisé une étude sur les habitudes bancaires des Français et leur utilisation du découvert bancaire qui a été publiée mardi 12 juillet 2016. De toute évidence, le découvert est devenu une habitude pour les ménages. Et non seulement voir des chiffres rouges lors de la vérification des comptes est devenu une habitude, mais c’est chiffres sont même plus gros que prévu.

Ainsi, alors que les banques autorisent des découverts pour des montants assez bas, les Français sont souvent à découvert pour des montants bien plus élevés. Selon l’étude, 61 % dépassent la limite de découvert une fois par an au minimum. Certains y sont bien évidemment plus abonnés que d’autres et les Français sont 1 sur 4 (25 %) à dépasser leur limite de découvert tous les mois de l’année.

A force, ça devient un véritable problème : les intérêts bancaires coûtent cher (10 % d’intérêt en cas de découvert non autorisé) ce qui fait léviter les frais du compte qui ont atteint des records : 59,80 euros par an en moyenne. Les banques, elles, s’en frottent les mains.

Tous les niveaux sociaux sont concernés par le découvert bancaire

On pourrait toutefois penser que le découvert est quelque chose qui ne touche que les ménages les moins aisés, épargnant les ménages les plus riches de par leur richesse. Ce n’est pas le cas : 52 % des ménages ayant des rentrées d’argent de plus de 3 000 euros par mois dépassent leur limite de découvert au moins une fois par an.

Chez les ménages ne gagnant que 1 500 euros par mois ou moins, ce dépassement ne concerne que peu de personnes en plus : 62 % selon l’étude Panorabanques/RTL/Le Parisien. Néanmoins, si tous dépassent la limite de découvert une fois par an, ils sont largement plus à […]

Paolo Garoscio