Encore un sur qui le vaccin n’a pas fonctionné, voire même causé la maladie, allez savoir…


L’arrière des Warriors a contracté le virus 15 jours après avoir été vacciné, et il n’est toujours pas totalement remis.

Comme Steve Clifford, Damion Lee a eu la mauvaise surprise d’apprendre qu’il avait été contaminé par le Covid-19 alors même qu’il avait reçu une dose du vaccin Johnson & Johnson, une solution qui ne nécessite qu’une seule dose.

C’est la confirmation que la vaccination n’empêche pas totalement la contamination, et qu’elle a essentiellement pour but d’éviter le développement de la maladie, et en particulier de ses formes graves. Mais à la différence de Steve Clifford, le joueur des Warriors n’est pas asymptomatique, et il fait partie des quelque 6 000 personnes aux États-Unis (sur plus de 100 millions de vaccinés) à être tombés malades malgré le vaccin.

« J’ai effectivement été testé positif au Covid il y a environ deux semaines » a-t-il expliqué avant la victoire face au Thunder. « J’avais été vacciné la deuxième quinzaine de mars, mais c’est essentiellement un cas rare d’infection. Pour l’instant, je n’ai aucun calendrier précis sur mon retour et sur le fait de rejouer. »

« Le plus important, c’est qu’il soit rétabli et qu’il se sente mieux »

Vacciné le 22 mars, Damion Lee a été testé positif le 21 avril dernier, et il n’a plus joué depuis. « J’ai des maux de tête, des frissons, des courbatures, le nez qui coule… » énumère-t-il. « J’avais l’impression de m’être fait renverser par une voiture. Et même de m’être pris deux voitures à chaque pas que je faisais. C’était douloureux, ça fait mal… J’ai eu le sentiment d’avoir un poids sur la poitrine pendant quelques jours, et c’était juste difficile de respirer. »


7 mai 2021