C‘est une perte sèche de 47 minutes de vie précieuses, mais cela reste utile quand même dans le sens où on peut analyser cet échange – qui a vrai dire était un monologue de Raphaël Enthoven – afin de démontrer à quel point il est inutile de discuter avec des personnes de mauvaise foi comme l’explique parfaitement Arthur Schopenhauer dans son ouvrage L’art d’avoir toujours raison. La première règle devant présider dans le choix du débat est avant tout son utilité, sinon on serait dans la perte de temps et d’énergie. Pour qu’un débat soit utile il faut que les deux débatteurs – ou plus – soient des gens de bonnes mœurs, de bon niveau et de bonne foi.

Ce que l’on remarque au premier abord c’est que l’émission était parfaitement préparée par Raphaël Enthoven qui n’hésitera pas d’ailleurs à lire ses fiches comme il le fait certainement lorsqu’il prépare ses émissions de radio.

Revenons maintenant à ce qui nous intéresse. Monsieur Raphaël Enthoven explique que le mouvement des Gilets jaunes n’est pas du tout exemplaire car il y a eu lors des différentes manifestations des slogans homophobes, antisémites… du coup, il affirme qu’ils ne peuvent se targuer d’exemplarité. Étienne Chouard aurait dû répondre du tac au tac qu’il y a infiniment plus de voyous et de racailles parmi les politiques, des délinquants qui ont été condamnés lourdement par la justice et pourtant on nous somme systématiquement de ne jamais dire « tous pourris » ! Philippe Pascot que Chouard connaît bien en a fait des livres, tant le nombre de politiciens voyous est important et dépasse l’entendement !

Le pseudo philosophe pilpoulien ose même reprocher à Étienne Chouard son lexique un peu trop fleuri qui desservirait sa cause. Comment peut-on reprocher à un homme qui se fait traiter de nazi et de fasciste à longueur de journée sans jamais bénéficier d’un droit de réponse – ce qui est déjà un délit puisque la loi les y oblige – de s’énerver un petit peu ! Quel culot ! Se faire traiter de « séditieux » et de « factieux » par l’exécutif ne semble pas trop déranger Monsieur Enthoven ! De surcroît, comment nommer ceux qui plongent dans la misère des millions de retraités qui vont mal se soigner au prochain hiver quand ils attraperont froid pour s’être mal chauffés en raison du prix inabordable de l’électricité du gaz ? À leur âge, une simple bronchite peut être mortelle et l’est d’ailleurs souvent surtout lorsqu’on est hospitalisé dans des hôpitaux où les maladies nosocomiales tuent des dizaines de milliers de personnes par an ! Ce sont des criminels et ce mot est bien celui qui convient parfaitement pour les qualifier.

Ensuite, Monsieur Raphaël Enthoven explique qu’Emmanuel Macron a fait des efforts en n’augmentant pas les taxes des carburants, en n’augmentant pas la CSG des retraités… sauf que les revendications des Gilets jaunes concernent la baisse des taxes et l’augmentation des revenus afin d’augmenter le pouvoir d’achat. La situation est tellement grave qu’il faut réagir immédiatement non pas par un gel des augmentations des taxes mais par une « baisse » de ces taxes, ce qui n’a pas été encore fait, loin de là ! Ce ne sont même pas des miettes, mais des promesses de miettes !


« La vanité innée, particulièrement susceptible en tout ce qui concerne les facultés intellectuelles, ne veut pas admettre que notre affirmation originelle est fausse, ni que celle de l’adversaire apparaisse juste. Par conséquent, chacun, sans doute, ne devrait rien chercher d’autre que de formuler des jugements justes : pour en arriver-là, il devrait commencer par réfléchir, et ensuite ouvrir la bouche. Mais, chez la plupart des hommes, la vanité innée est accompagnée d’incontinence de langage et d’une malhonnêteté native. »

dixit Arthur Schopenhauer


Pour faire le précieux, Monsieur Raphaël Enthoven va multiplier les citations en choisissant systématiquement des intellectuels traînant des casseroles bruyantes. Que ce soit Raymond Aron l’agent de la CIA, Jean-Jacques Rousseau qui a abandonné ses 5 enfants à l’Assistance publique parisienne ou Michel Foucault, le dépravé, qui a théorisé le fist fucking, on aurait plutôt aimé qu’il citât à leur place, des gens normaux et sains d’esprit.

Ensuite ce sera carrément des mensonges d’une grande débilité puisque Monsieur Enthoven va nous expliquer que le RIC c’est le « suffrage permanent » ce qui est totalement faux. Il nous dira également que le RIC est une élection alors que l’on peut organiser 50 RIC sans jamais élire personne, mais seulement faire passer des lois et des textes ! Dire que certaines personnes sur les réseaux sociaux ont estimé que ce débat était d’une bonne facture ! Monsieur Enthoven se perdra encore plus en expliquant que le RIC va fabriquer des courtisans qui auront pour seul objectif de plaire au peuple « Roi » et qu’à ses yeux, déplaire est essentiel en politique, s’engageant ainsi dans une réflexion aussi tortueuse que légère. Non Monsieur Enthoven, un élu, un représentant ou un délégué n’est pas là pour plaire ou pour déplaire, mais seulement pour appliquer la volonté populaire et respecter les textes. Vous ne demandez pas à votre banquier ou à votre notaire de prendre seul des décisions concernant votre argent ou votre patrimoine en général, il doit suivre vos directives à la lettre. Cela devrait être la même chose pour les élus.

D’ailleurs lorsque Monsieur Raphaël Enthoven nous sort cet argument du courtisan et du politicien qui, au contraire, veut déplaire au peuple, il se met en grande difficulté puisqu’on pourrait lui rétorquer simplement, tout en restant dans le respect mutuel, qu’il n’a qu’à faire confiance à Étienne Chouard qui va beaucoup lui déplaire avec son RIC ! Tel est pris…

Ensuite Monsieur Raphaël Enthoven nous expliquera qu’il est contre le tirage au sort car la politique est un métier qui se valide par des études de droit, d’administration, d’histoire, d’économie… En dehors du fait que l’on peut tous se mettre d’accord sur le constat désastreux de la gestion de la France durant les 50 ans passés, par des politiciens professionnels, on va juste rappeler à Monsieur Raphaël Enthoven que le système républicain démocratique actuel autorise n’importe qui à se présenter aux élections municipales, aux députations… Qu’en est-il du tirage au sort des jurés populaires dans les Cours d’assises ? Faut-il annuler tous les jugements rendus depuis des décennies ?

Ensuite Monsieur Raphaël Enthoven insistera sur le fait que les Gilets jaunes sont dans le rejet et qu’ils n’ont pas de projet ! Il avait l’air si fier de son allitération. Il citera encore un autre intellectuel, Albert Camus, en nous expliquant que dans son livre Le révolté, ce dernier est celui qui dit oui et pas celui qui dit non ! Insinuant par là que les Gilets jaunes sont systématiquement pour le non puisqu’ils refusent tout débat, toute discussion, la démocratie actuelle, la caste politique, les médias… Il aurait pu abuser un gamin de 8 ans avec un tel sophisme, mais il suffisait de lui rétorquer que les Gilets jaunes sont pour beaucoup de choses. Ils sont pour la justice sociale, la justice fiscale, ils sont pour plus de fraternité, pour le respect des personnes âgées, de nos anciens retraités, ils sont également pour l’entraide et notamment avec les handicapés, pour la liberté d’expression…

Bref, il y a tellement de choses plus utiles à faire que d’aller perdre son temps avec ce représentant détestable du régime en place prêt à défendre l’indéfendable par pure idéologie de domination et intérêt immédiat. J’espère que l’on ne va pas assister à un autre débat Chouard/Attali ou Chouard/Botul, ce serait vraiment trop pour nous…