Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Réseaux & Lobby

Leçon de Chutzpah : É. Badinter lutte contre le voile et… se charge de la com’ de l’Arabie Saoudite 

À notre humble avis, la petite Anaïs Condomines, auteure de cet article va bientôt avoir des problèmes, de gros problèmes. À part ce petit souci de carrière, il est évident pour tous que nous assistons à une démonstration magistrale de chutzpah d’une rareté à savourer. Ces gens sont des menteurs, des manipulateurs, ils mangent tous à la même table, même s’ils font semblant de se battre sur un plateau télé ; ils sont formés dans les mêmes écoles et marient leurs enfants entre eux… Bref, c’est une énième preuve factuelle du complot mondial contre les peuples.

Politique

Chutzpoul : BHL, notre Botul national rejoint les rangs du Conspiracy Club ! 

Il a fallu ajouter un quatrième étage pour caser ce nouveau venu, Botul-Henri Lévy — l’escroquerie intellectuelle la plus vulgaire de l’Histoire de France — et lui faire une petite place au Conspiracy club, le club sélect des victimes de complots. Il a eu la chutzpah de mettre les affaires du sang contaminé et du satyre DSK sur le dos de l’antisémitisme ! C’est connu, qu’un juif, — un Juif est foncièrement bon — ne peut être méchant, pervers ou criminel (demandez aux Palestiniens…) ! Aux observateurs, nous pouvons faire remarquer un pilpoul assez sublime puisque Botul explique dans un premier temps qu’il y a complot pour dire 30 secondes plus tard, que ce n’en est pas ! Il restera dans l’esprit des uns et des autres, surtout de Salamé et Ruquier, qu’il y a eu complot. Même ces deux-là étaient choqués par le comportement et le discours absurdes de Botul, ce qui signifie qu’il est allé loin. Quant à Yann Moix, son explication est encore plus vaseuse et surtout plus grave, puisqu’il ajoute le pédocriminel Polanski aux victimes de l’antisémitisme. Rappelons que ce clown est un très proche de Botul, et qu’il travaille dans sa revue La règle du jeu.