Il a osé et vu que cette époque le permet, il est allé très loin dans l’immonde. Le ministre de l’intérieur Castaner a osé comparer une sculpture absurde et d’une grande laideur – puisque ce rond-point de la main jaune a été classé parmi le trio de tête des ronds-points les plus laids de France et qui aurait dû valoir une peine d’emprisonnement pour tous les responsables qui ont osé financer une telle horreur – aux statues gigantesques de 50 m de hauteur des bouddhas de Bamiyan ! Deux statues de plus de 50 m sculptées à même la roche il y a 1500 ans, ce qui représente déjà un exploit technique phénoménal. Quant à ce bras gigantesque qui n’a pour objet que d’agresser les rétines délicates des contribuables, il n’aurait jamais dû être construit ni installé ici (on ne citera même pas les voitures collées sur le bras !). Mais bon, il fallait bien que le ministre trouve une excuse supplémentaire afin de demander aux Gilets jaunes de quitter les ronds-points et de prendre un air sérieux et grave afin de condamner cette atteinte à la liberté artistique ! Quel culot !


La sculpture de la Main Jaune va être démontée à partir de ce mercredi 19 décembre. Dès 6 heures du matin, la circulation va être limitée autour du rond-point du Pila et trois engins impressionnants installés.

A Châtellerault, le chantier du démontage de la Main Jaune va débuter ce mercredi 19 décembre dans la matinée. Dès 6 heures, les engins de chantier seront installés, et ils n’en partiront pas avant trois jours. La sculpture de 24 mètres de haut a été ravagée par les flammes dimanche 16 décembre dans la soirée et une enquête est toujours en cours pour déterminer les causes de cet incendie, même si la piste criminelle semble privilégiée.

Un démontage et pas une démolition de l’œuvre

Une immense grue de 100 tonnes doit être positionnée ce mercredi matin sur la route et deux nacelles de 30 et 40 mètres doivent dans le même temps prendre place, au plus près de la main jaune. Après un nettoyage complet du rond-point dans la matinée, une équipe de six personnes va entrer en action. Les choses vont se faire en douceur, car on ne connait pas exactement l’état de l’œuvre…