Vous trouverez toujours dans ce monde décadent des gens qui vont faire des panégyriques dithyrambiques interminables sur Sade et parmi eux nous avons par exemple P. Sollers, Marc-Édouard Nabe, F. Beigbeder ou tout simplement l’avocat de Nabe et Pierre Bergé, Emmanuel Pierrat, qui préside depuis quelques années le prix littéraire Sade ! Sauf que Sade est un criminel qui a été emprisonné pour crimes, tortures, tentatives d’empoisonnements… et non pour un quelconque pseudo amour de la liberté ou je ne sais quel autre raison fausse et bancale.

Nous ne pouvons nous empêcher de penser que défendre Sade aujourd’hui c’est comme défendre Dutroux dans un siècle ou deux parce que ce pédocriminel aurait écrit ses mémoires en cellule…