Cette  une vidéo qui circule depuis peu sur les réseaux sociaux s’avère être authentique depuis que la ministre elle-même l’a reconnu. Ce qui est choquant c’est le fait qu’elle se plaigne de la « délation » mais pas du tout du comportement totalement inopportun de ses collaborateurs. Le fait qu’ils travaillent 15 heures par jour 7 jours sur 7 n’a strictement rien à voir avec le non-respect de la distanciation et du port du masque dans un lieu confiné quand on est nombreux ; le virus ne disparaît pas après un certain nombre d’heures de travail hebdomadaire ! De plus, le règlement est beaucoup plus strict dans les entreprises. Lorsqu’on est exténué par une semaine très longue et pénible, on rentre chez soi pour se reposer, on n’enflamme par la piste de danse.

Concernant la « délation », a-t-elle oublié que les citoyens français se prennent des prunes de 135 € parce qu’ils portent le masque en dessous du nez ? A-t-elle oublié que son gouvernement a ordonné aux policiers de verbaliser pour plus de 400 € une famille se trouvant à la plage parce qu’elle avait ramené une bouteille de rosé ?

Quand on veut jouer les marioles en confinant le pays entier et en terrorisant tout le monde, il faut être exemplaire. Apparemment les gouvernements trop arrogants et suffisants ne comprennent pas ce concept. C’est ce qui les mènera à leur perte et c’est tant mieux ! Il faut dire qu’avec l’affaire du palais Vivienne, ça commence à chauffer très fort…

Au même moment, les universités sont fermées, les étudiants dépriment seuls dans leurs chambres, à broyer du noir.





Des images filmées fin janvier ont été diffusées sur Twitter, dans la foulée d’une vague d’indignation autour de la prétendue participation de ministres à des dîners clandestins.

  • Une vidéo montrant des personnes danser dans les bureaux du ministère de l’Enseignement supérieur a été très vue ce lundi sur Twitter.
  • Elle a été publiée dans la foulée de la diffusion d’un reportage sur M6 à propos des restaurants clandestins.
  • Dans ce reportage, l’organisateur de soirées Pierre-Jean Chalençon expliquait avoir accueilli des ministres, avant de se rétracter.

La vidéo dure un peu plus d’une minute et ne montre pas grand-chose. Quelques personnes qui se trémoussent, sans doute en train de danser, derrière une fenêtre, alors qu’il fait nuit. Il n’y a, a priori, pas de masque et l’ambiance semble festive. On y distingue trois, quatre, peut-être cinq personnes. Ces images de qualité très moyenne ont été diffusées ce lundi sur Twitter par un internaute avec ce message : « Petite « bamboche » organisée au ministère de l’enseignement supérieur… Vidéo filmée le 29 janvier 2021 aux alentours de 22 h… ». Ce lundi, en fin d’après-midi, la scène avait été vue près de 50.000 fois, accompagnée de hashtags très tendances ce lundi sur les réseaux sociaux comme #MangeonsLesRiches #chalencon et #RestaurantsClandestins.

En commentaires, de nombreux internautes partagent leur indignation, dans la foulée de la polémique née d’un reportage de M6 sur de chics restaurants clandestins. Dans ce sujet, on entend Pierre-Jean Chalençon évoquer la présence « de plusieurs ministres », dans ces soirées mondaines sans masque ni distanciation sociale, avant de se rétracter. Ces propos tenus par ce collectionneur ami des stars et organisateur présumé de ces soirées ont provoqué un tollé sur la Toile, allant jusqu’à l’ouverture d’une enquête réclamée par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin…