Ce qui est curieux et inacceptable c’est le fait que des millions de gens sortent dans la rue et que leur avis ne soit pas appliqué puisque majoritaire et donc… démocratique. En réalité, l’affaire du mariage pour tous est la preuve que la société moderne, occidentale pour le moment, est dirigée par des lobbies et autres arrières loges qui n’ont rien à voir avec le récit démocratique électoraliste bla bla. D’un côté nous avons des centaines de milliers de personnes, de l’autre quelques centaines, imaginez qui gagne à chaque fois ? C’est une négation de la démocratie extrêmement violente et dangereuse.


Plusieurs milliers de personnes vêtues de blanc ont participé samedi à Mexico à une marche pour exprimer leur opposition au projet du président Enrique Peña Nieto de légaliser le mariage homosexuel dans tout le pays.

La marche organisée par le Front national pour la famille, qui fédère des groupes religieux conservateurs, a rassemblé de 18 000 à 20 000 personnes, selon les autorités, et 150 000 selon les organisateurs.

Les sympathisants de la cause homosexuelle, arborant des bannières multicolores, ont organisé de leur côté, dans le même secteur, un rassemblement de soutien au mariage entre personnes du même sexe, qui a réuni des centaines de personnes.

Pour éviter que les manifestants des deux bords ne se retrouvent face à face, les autorités de la ville de Mexico ont mis en place des barrières et déployé des dizaines de policiers.

En tête du cortège contre le mariage homosexuel étaient brandies des pancartes avec l’image de la Vierge de Guadalupe et d’autres proclamant «Ma famille est comme celle de Nazareth», avec des dessins représentant les silhouettes de Marie, Joseph et l’enfant Jésus.

Luis Gallego, porte-parole de l’Union nationale chrétienne pour la Famille, entouré d’un impressionnant service d’ordre, a déclaré à l’AFP que pour être protégé, un enfant a besoin d’une famille «formée d’un homme et une femme».

Sur l’itinéraire des manifestants hostiles au mariage gay, s’étaient postés une poignée de jeunes qui brandissaient des pancartes proclamant «Je suis catholique et je suis gay. Je veux pratiquer avec toi!».

La marche du Front national pour la famille, à laquelle participaient des religieuses portant un immense drapeau du Mexique, s’est dirigée vers l’Ange de l’Indépendance, monument érigé sur un rond-point du centre de Mexico. Différents orateurs se sont succédés pour exprimer leur refus du mariage homosexuel.

Aucun heurt n’a été signalé entre les manifestants de bords opposés.

En mai dernier, le président Enrique Pena Nieto avait annoncé qu’il comptait réformer la Constitution pour autoriser dans tout le pays le mariage entre personnes du même sexe, jusqu’ici limité à certaines régions.

La ville de Mexico a été, dès 2007, la première en Amérique latine à autoriser les unions […]

Jennifer Gonzalez Covarrubias | Agence France-Presse