L’année 2021 sera catastrophique au niveau économique car un grand nombre d’entreprises vont disparaître. Ceci fera exploser le chômage et fera chuter les recettes fiscales du Trésor public, ce qui obligera Bercy à augmenter les impôts de manière significative, ce qui tuera encore plus l’économie en s’attaquant à la consommation. Rappelons que la situation économique était déjà dramatique avant le covid19…


La deuxième quinzaine de mars a été marquée par une explosion de 155% des défaillances d’entreprises par rapport à la même période de 2020.

Bruno Le Maire assure qu’il fera « le maximum pour éviter les faillites ».

L’année 2020 restera comme un paradoxe. La France avec la pandémie a vécu l’une des plus graves crises sanitaires et économiques que le monde ait connue, faisant plonger le PIB du pays de 9 % en quelques mois. Pourtant, seulement 32 184 entreprises ont sollicité et obtenu l’accompagnement du tribunal de commerce ou judiciaire, soit une baisse de 38,1 % par rapport à l’année précédente. Du jamais vu depuis 30 ans… Et depuis le début de l’année, la situation semblait rester sur le même rythme avec 7 406 défaillances d’entreprises, soit un recul de 32,1 % par rapport au premier trimestre 2020, selon le cabinet spécialisé Alteres.

Sauf que depuis la mi-mars, la donne a radicalement changé avec une explosion de 155 % des défaillances par rapport à la même période de 2020. Même s’il faut prendre en compte que lors du premier confinement, l’année dernière, les procédures ont gelé en raison de la fermeture des tribunaux, cette hausse subite pourrait être le signe avant coureur de la vague des défaillances redoutée par de nombreux analystes.

Incontestablement, toutes les mesures d’aides mises en place par le gouvernement ont eu un effet d’amortisseur pour empêcher de nombreuses entreprises de tirer le rideau. « La stratégie de soutien à l’économie réelle déployée par l’Etat s’est avérée efficace » Elle aurait permis à environ 20 000 entreprises mises sous perfusion d’échapper à la défaillance en 2020, selon le cabinet Alteres.



Photo d’illustration : En mars, 79% des jugements se sont soldés par une liquidation directe de l’entreprise. « Un niveau jamais atteint depuis 20 ans », selon le cabinet Alteres.

Guillaume Zambaux

Le Parisien

14 avril 2021