sigaut-entartee-soral


C’est ce que l’on appelle l’effet Conversano, Marion Sigaut ne peut que remercier son patron Soral pour cette humiliation publique largement méritée, vu ses nombreux silences complices face aux multiples scandales et délits de son gourou…


Invitée par le curé de Saint-Antonin-Noble-Val, une historienne proche d’Alain Soral a été entartée

Couverte de crème à raser, la conférencière Marion Sigaut se souviendra de son passage en Tarn-et-Garonne. L’essayiste qui ne cache pas ses sympathies pour le mouvement d’extrême droite d’Alain Soral, Égalité et Réconciliation (E&R), était, en effet, attendue par une vingtaine de personnes, ce vendredi soir à Espinas (Tarn-et-Garonne). Ces dernières qui entendaient manifester contre sa venue, l’ont entartée. «On a découvert par hasard sur une affiche siglée d’un drapeau bleu – blanc – rouge et d’une fleur de lys, ce cycle de conférences organisé par le curé de Saint-Antonin-Noble-Val, témoigne Quorentin qui a participé à cette action et se défend d’appartenir à la mouvance antifasciste. Nous sommes juste des citoyens du secteur inquiets de voir que le curé de la paroisse organise et cautionne des conférences avec une personne tenant des propos historiques nauséabonds».
Le curé s\’est vu refuser la salle des fêtes de Verfeil-sur-Seye

Dans la petite salle de ce village de 172 habitants, Marion Sigaut a, malgré cette intervention, poursuivi la promotion de son dernier ouvrage La Marche rouge. Les enfants disparus de l’Hôpital général paru aux éditions Kontre Kulture. Une maison d’édition fondée par Alain Soral où l’on peut notamment commander la réédition de Mein Kampf, et trouver les principaux ouvrages des auteurs de la faschosphère, et d’autres promoteurs de la sphère complotiste.

[…]