Il est tout de même ahurissant de constater que le ministre de l’intérieur qui est censé représenter la loi et l’ordre en France aujourd’hui est un ministre qui est accusé de « viol » ! Quelle que soit l’issue de cette affaire, même si Darmanin est innocenté, c’est extrêmement gênant et cela discrédite toute cette classe politique décadente. Cette affaire est d’autant plus grave que les journalistes de Mediapart ont mis la main sur des pièces très embarrassantes du dossier judiciaire.


Mediapart a eu accès à de nouveaux éléments de l’enquête pour viol visant Gérald Darmanin.

Des documents contredisent plusieurs aspects de sa défense. Lors de son audition chez les juges, mi-décembre, le ministre de l’intérieur a changé de version concernant un échange de SMS clé de l’affaire. Il a aussi avancé de nouvelles explications pour justifier des éléments embarrassants.

C’est l’une des deux affaires d’abus de pouvoir qui a visé Gérald Darmanin depuis son entrée au gouvernement. Relancée en juin 2020 après un classement sans suite en février 2018, la plainte de Sophie Patterson-Spatz fait désormais l’objet d’une information judiciaire pour « viol », confiée à la juge d’instruction Mylène Huguet. […]


et

Mediapart

29 janvier 2021