francois-fillon-a-paris-le-31-mars-2017_5865387
François Fillon à Paris le 31 mars 2017 – afp.com/Patrick KOVARIK.

Ce sont tous des banksters, soumis aux banksters, laquais des banksters, ayant intégré les lois et le chaos des banksters. La liste des politiciens ex-présidents, premiers ministres ou ministres qui ont travaillé ou travaillent aujourd’hui pour les banksters est très longue, même Steve Bannon a travaillé pour Goldman Sachs ! Le pire dans toute cette histoire c’est que ces gens sont extrêmement incompétents puisqu’ils ont ruiné leurs pays lorsqu’ils étaient au pouvoir : explosion du chômage, explosion de la dette… Ils sont pourtant courtisés par les banksters qui osent aujourd’hui louer leur génie !!! Ils ne sont intéressés que par leurs carnets d’adresses ainsi que leur prestige médiatique, rien d’autre.


L’ancien Premier ministre va rejoindre en septembre la société de gestion d’actifs et d’investissement Tikehau Capital.

François Fillon a un nouveau job. Et, comme il l’avait promis, ce n’est pas dans le monde politique. Le candidat malheureux à l’élection présidentielle va rejoindre la société de gestion d’actifs et d’investissement Tikehau Capital en tant qu’associé, a annoncé ce mardi le groupe dans un communiqué.

« L’ancien Premier ministre rejoindra la société en tant qu’associé le 1er septembre 2017, portant le nombre d’associés à 30, a précisé le groupe français. Son expérience internationale (…) et sa connaissance aiguë des problématiques économiques françaises et européennes constituent des atouts majeurs pour accompagner le développement de la société de gestion et d’investissement », ajoute la société.

La société gère plus de 10 milliards d’euros d’actifs

Introduit en Bourse en mars dernier, Tikehau Capital a bouclé fin juillet une vaste augmentation de capital, avec la levée de près de 702 millions d’euros destinés à accélérer son développement. Créé en 2004, le groupe, qui gère 10,3 milliards d’euros d’actifs, ne cache pas son intérêt pour d’éventuelles acquisitions à l’étranger, en premier lieu en Europe.

François Fillon a pris ses distances avec le monde politique depuis sa lourde défaite à l’élection présidentielle. La campagne de l’ancien Premier ministre avait été empoisonnée par l’affaire du Penelopegate et les soupçons d’emploi fictif pesant sur son épouse. Dans cette affaire, François Fillon est mis en examen, notamment pour « détournement de fonds publics ».

Comme l’indiquait lundi Le Parisien, l’ancien candidat a tourné la page. « Il est complètement déconnecté. Il ne lit pas les journaux », indique l’une de ses rares proches qui échange encore régulièrement avec lui. « Il s’est mis en mode silence radio. Il ne parle plus à grand monde », confirme un dirigeant des Républicains, qui n’a eu que de brefs contacts avec […]


L’Express / AFP