C’est tout de même une information assez grave qui démontre à quel point ses grands acteurs du Net international sont fragiles et que le moindre geek peut les pirater et vendre leurs données au plus offrant. Mais ce qui est encore plus choquant c’est de voir cette information totalement occultée par les médias et surtout les politiques qui ne font absolument rien pour que cela ne se reproduise pas, alors qu’il s’agit malgré tout de la vie privée de tous.


Facebook a permis à un pirate de collecter les numéros de téléphone de 533 millions d’utilisateurs.

L’homme a mis en vente cette impressionnante base de données sur Telegram. C’est un bot qui est chargé d’interagir avec les acheteurs intéressés. Chaque numéro de téléphone est proposé au prix de 20 dollars.

Ce 14 janvier, Alon Gal, chercheur en sécurité informatique, a découvert qu’un bot Telegram commercialise une base de données contenant les numéros de téléphone de 533 millions d’internautes inscrits sur Facebook, rapportent nos confrères de Motherboard. Il n’est pas rare que des informations de cet acabit se retrouvent sur des forums ou sur des marchés noirs du dark web. Par contre, il est plus rare que ces données soient monnayées via une application de messagerie comme Telegram.

Moyennant rémunération, le bot permet aux internautes de retrouver le numéro de téléphone lié à un compte Facebook, ou inversement. Il s’agit d’un processus entièrement automatisé. Pour obtenir un seul numéro de téléphone, il faut débourser la somme de 20 dollars, vendu sous la forme d’un crédit. Evidemment, le bot offre une remise aux internautes qui souhaitent acheter une importante quantité de données. Ainsi, l’achat de 10 000 crédits est proposé à 5000 dollars.

Une faille de sécurité facebook a permis au pirate de voler 533 millions de numéros de téléphone 


Phonandroid.com

Source : Mortherboard