Poser déjà cette question démontre à quel point les gens sont inconscients du danger mortel que représente Amazon. Être trop puissant est dangereux, car cela transforme Amazon en monstre insatiable que plus personne ne pourra arrêter dans un futur assez proche…


Quand Amazon gagne la partie en France contre les petits commerces, les écolos et les gilets jaunes… ou presque : des députés frondeurs veulent réintégrer les entrepôts de e-commerce dans le moratoire partiel sur les zones commerciales prévu par la loi climat.

Contre l’avis de l’exécutif, beaucoup plus soumis aux désirs du géant américain. Un rapport de France Stratégie recommande de réguler fortement le e-commerce.

À l’écart (et à l’ombre) des polémiques médiatiques actuelles, on assiste actuellement à l’Assemblée Nationale à une grande bataille autour du projet de loi convention citoyenne pour le climat, une bataille très révélatrice à un an de la présidentielle. « De très grosses tensions politiques s’expriment à l’occasion des discussions sur cette loi, au sein même de la majorité, nous confie une observatrice. À tel point que le gouvernement a fait passer le message que les députés qui ne soutiendraient pas ce projet seraient considérés comme des « frondeurs » ».

Parmi les articles qui suscitent les critiques des parlementaires, l’article 52 qui institue un moratoire sur les surfaces commerciales, mais qui ne concernera pas les entrepôts de e-commerce et donc le géant américain Amazon. Au grand dam des écolos ou de la confédération des Commerçants de France, qui représente 1 million d’emplois dans le commerce de proximité. Des associations comme les Amis de la Terre militent ainsi pour réintroduire le e-commerce dans ce moratoire proposé initialement par la « convention citoyenne ».

C’est que depuis le développement du e-commerce en France, le commerce traditionnel (et notamment les petits commerces de proximité) souffre terriblement. Entre 2009 et 2018, l’expansion du e-commerce a provoqué la destruction nette de 81.000 emplois. Une « tendance » qui s’est terriblement accentuée ces trois dernières années. Selon l’Insee, 26 000 emplois étaient menacés en…  […]


Photo d’illustration : Logo Amazon (Crédits : Abhishek Chinnappa)

Marc Endeweld

La Tribune

12 mars 2021