La France est donc en guerre au Mali depuis 2013 en dépensant des milliards d’euros – enlevés à l’hôpital public – et en sacrifiant les vies de jeunes soldats qui n’ont rien demandé ! Tout ceci pour combattre le « terrorisme jihadiste » qui menacerait la France et sa stabilité (sic) !

Sauf que l’on apprend dans le Canard enchaîné d’hier que les gouvernements du Mali et du Burkina Faso annoncent vouloir négocier avec ces groupes « terroristes » car ils auraient compris semble-t-il que la guerre ne peut durer 1000 ans et qu’il est impossible d’exterminer toute une partie de la population sans conséquences graves sur la stabilité du pays.

Tout ça pour ça !