Cet article de Libération est extrêmement grave et démontre à quel point les élites politiques qui gouvernent la France sont hors-sol et ne respectent même pas la loi qu’elles sont censé avoir élaborée et  votée. Il est question ici des collaborateurs des sénateurs qui sont harcelés de manière extrêmement violente puisqu’il s’agit de licenciements, de dépressions et de burn-out et pourtant les signalements ont été effectués conformément à la réglementation, sans aucun résultat. Bizarrement, seul le président du Sénat Gérard Larcher est autorisé à transmettre des signalements au parquet ce qu’il n’a jamais fait. Du coup, certains collaborateurs qui s’estiment victimes de harcèlement ont décidé de déposer plainte contre lui étant donné qu’il a failli à sa mission alors qu’il était obligé conformément à l’article 40 du code de procédure pénale de transmettre au parquet ces dysfonctionnements graves.

Ce sont ces mêmes sénateurs qui ont déposé un projet de loi pour rendre la vaccination obligatoire anti covid alors qu’elle ne fonctionne absolument pas et que les effets secondaires sont très lourds.

Cet article inquiétant dépeint le Sénat comme une secte, un genre de club privé dans lequel les membres se protègent les uns les autres. Chaque sénateur possède une enveloppe de 50 000 € pour ses frais judiciaires alors que son collaborateur est totalement démuni et écrasé par l’institution.