Cette violence gratuite et souvent très mutilante est acceptée par l’intelligentsia parisienne. Vous pouvez perdre un œil, une mâchoire… ça passera toujours mieux que le fait de donner un coup de poing à main nue sur un bouclier de gendarme mobile suréquipé ! Rappelons que les manifestants victimes de la répression policière en Russie ou en Syrie sont traités comme des martyrs par la presse hexagonale mais s’ils sont Français et que cela se passe en France – pays des droits de l’homme -, ils deviennent des « séditieux putschistes » !