Comment est-il possible d’observer sur la couverture d’un des plus importants journaux mondiaux traitant de l’économie un modèle de crypto monnaie sur lequel on trouve encore le fameux sceau maçonnique de la pyramide ! Il faut un culot monumental et une puissance inouïe pour se permettre d’afficher l’œil qui voit tout sur cette nouvelle monnaie virtuelle ! Il faut également mépriser au plus haut point la population mondiale qui a le droit de se demander que vient faire ce signe occulte sur cette monnaie !

Nous avions traduit il y a quelques années le documentaire L’œil du Phénix. Les secrets du billet de un dollar, que vous pouvez revoir ci-dessous. On apprend dans ce long documentaire, particulièrement exhaustif, l’origine du billet de 1 dollar sur lequel nous pouvons retrouver exactement le même sceau maçonnique de la pyramide et de l’œil qui voit tout. Il est évident et compréhensible par tous que cette symbolique est occulte, n’a absolument rien de démocratique car elle a été imposée à une population majoritairement chrétienne aux USA par une élite qui ne l’est pas. Ajoutons à cela qu’il s’agit ici du dollar, de la monnaie mondiale, l’étalon qui sert à tous les échanges internationaux, celui qui a remplacé l’étalon or. Sans oublier bien entendu la dette mondiale qui se calcule en bons du Trésor américain.

Bien entendu, ce n’est que le travail artistique d’un graphiste sauf qu’il a été publié par une revue prestigieuse qui sait très bien ce que signifient les symboles utilisés pour cette crypto monnaie. Rien n’est dû au hasard, tout est absolument assumé par cette élite décadente et criminelle.







Préparez-vous pour le Fedcoin et l’e-euro.

L’évolution technologique bouleverse la finance. Le bitcoin est passé de l’obsession des anarchistes à une classe d’actifs d’un billion de dollars qui, selon de nombreux gestionnaires de fonds, fait partie de tout portefeuille équilibré.

Des essaims de day-traders numériques sont devenus une force à Wall Street. PayPal compte 392 millions d’utilisateurs, signe que l’Amérique rattrape les géants chinois des paiements numériques.

Pourtant, comme l’explique notre rapport spécial, la perturbation la moins remarquée à la frontière entre la technologie et la finance pourrait s’avérer être la plus révolutionnaire : la création de monnaies numériques gouvernementales, qui visent généralement à permettre aux gens de déposer des fonds directement auprès d’une banque centrale, sans passer par les prêteurs traditionnels.

Ces « govcoins » sont une nouvelle incarnation de la monnaie. Elles promettent d’améliorer le fonctionnement de la finance, mais aussi de déplacer le pouvoir des individus vers l’État, de modifier la géopolitique et de changer la façon dont le capital est alloué. Il faut les considérer avec optimisme et humilité…

[…]


Luca D’Urbino

The Economist
8 mai 2021

Titre de l’article original en anglais : The rise of e-money
The digital currencies that matter

Traduction : Lelibrepenseur.org avec DeepL Translator