La question n’est pas de savoir si Emmanuel Macron est un manipulateur qui passe son temps à mentir pour l’intérêt des lobbys et des banksters, tout le monde l’aura compris. Ce qui est inquiétant, c’est le fait qu’une sociologue, de surcroît normalienne, puisse tomber dans le piège grossier de Macron ! Comment est-ce possible ? Ceci est très inquiétant car cela démontre qu’il n’y a plus d’élite intellectuelle en France puisqu’elle est incapable de discerner le vrai du faux.


Proche de Benoît Hamon, la sociologue Dominique Méda dénonce dans une tribune à « Libé » le « non-débat » auquel elle a assisté.

« Nous étions son faire-valoir ». Dans une tribune publiée par Libération mardi 19 mars, la sociologue Dominique Méda revient sur la soirée de la veille, à savoir l’échange entre Emmanuel Macron et 64 intellectuels organisé dans le cadre du grand débat.

La normalienne, conseillère de Benoît Hamon lors de la dernière présidentielle, le dit d’emblée : « après celui avec les maires, c’était au tour des intellectuels de tomber dans le piège : car de débat il n’y en eut point ». La chercheuse regrette autant la forme que le fond de ce rendez-vous organisé à l’Élysée, et auquel plusieurs personnalités ont refusé de participer.


Photo d’illustration : Emmanuel Macron à l’Élysée à l’occasion d’un échange avec 64 intellectuels dans le cadre du grand débat. ASSOCIATED PRESS

Romain Herreros 

Journaliste politique au HuffPost
20 mars 2019