Vidéo exhaustive très intéressante concernant la différence de mortalité entre le covid-19 et la grippe. Avant toute chose, il faut bien préciser qu’il s’agit ici de la saison grippale de 2017 qui a eu une très forte mortalité en France.

L’auteur de la vidéo, après avoir analysé les statistiques officielles, explique que la grippe de 2017 a duré du 16 décembre 2016 au 18 février 2017 alors que l’épidémie de covid-19 s’étend du 1er mars 2020 au 4 mai de la même année. La saison grippale de 2017 a comptabilisé une mortalité de 134 025 décès au total tandis que la période de l’épidémie covid-19 a comptabilisé une mortalité totale de 132 275 ! Ça représente donc une mortalité supérieure de 1.3 % pour le covid-19.

Sauf que l’analyse doit aller plus loin. Effectivement, la population française est plus nombreuse qu’en 2017 ce qui explique une augmentation de 0.4 % de mortalité selon l’auteur de la vidéo. Mais là où la différence sera beaucoup plus significative, ce sera dans le vieillissement de la population puisque la tranche d’âge des personnes supérieures à 65 ans a augmenté de presque un million d’individus (les baby-boomers) ! Une augmentation de 7%, ce qui est assez important.



Ensuite, l’auteur de la vidéo va réaliser un travail très instructif qui consiste à mesurer le taux de mortalité par tranche d’âge est là le résultat est stupéfiant. Effectivement, les courbes nous apprennent que la mortalité de la grippe est largement supérieure à celle du covid-19 pour les personnes de plus de 65 ans.

Mieux encore, le statisticien va réaliser une manipulation très intéressant qui consiste à appliquer la mortalité de la grippe de 2017 sur la population plus nombreuse et vieillissante de 2020. Le résultat est sans appel, il y aurait eu 8500 décès supplémentaires. Faut-il rappeler à nos lecteurs que les Français sont censés être vaccinés contre la grippe ! Détail qui a son importance.

On vous invite à voir également la fin de la vidéo dans laquelle l’auteur répond aux critiques qu’il pourrait recevoir et notamment sur le « confinement ». Il rappelle aussi que la mortalité est plus importante chez les personnes âgées les plus pauvres. Faut-il rappeler encore et encore que le confinement va créer encore plus de pauvreté, voire de misère, et fragiliser ce même public pour les prochaines épidémies ! Vidéo à voir et à partager.