Dès le début de sa présidence François Bayrou, Sylvie Goulard, Marielle De Sarnez, Richard Ferrand. Puis ce sera Olivier Dussopt, Gérald Darmanin, Laura Flessel, Françoise Nyssen, Muriel Pénicaud, Alain Griset, Éric Dupond-Moretti et enfin Sébastien Lecornu. Bien entendu, ils sont tous présumés innocents mais cela fait quand même tâche surtout lorsque l’on se présente comme le Nouveau Monde, comme des politiciens exemplaires qui vont rompre avec les dérives du passé. Raté. C’est même pire puisque de mémoire, on ne se souvient pas d’avoir accumulé autant d’affaires judiciaires en si peu de temps, dans n’importe quel autre mandat.