Jeremiah-Wright-Palestine


Ah ce bon pasteur ! Très connu pour sa célèbre vidéo « God damn America » dans laquelle il relate les meurtres et massacres de l’Amérique gendarme du monde libre… bla… bla… La planète entière pense que c’est un apartheid effectivement, hormis 2 ou 3 ploucs en Occident ! Curieux non ? Qu’ils s’estiment heureux, car pour le pasteur israhell est un « État » tandis que pour nous, c’est juste une entité sioniste scélérate et temporaire comme le prouvera le futur proche… Une bande de voyous et de criminels de guerre qui ne doit sa survie qu’à la shoah business et au terrorisme intellectuel.


L’ancien pasteur du président américain Obama, Jeremiah Wright, a qualifié Israël d' »État d’apartheid », et affirmé que Jésus était un Palestinien, lors d’un rassemblement samedi à Washington.

Wright a été le pasteur de la Trinity United Church of Christ de Chicago, qu’Obama a fréquenté de 1988 à 2008.

À l’occasion du 20ème anniversaire de la Million Man Mars (aussi nommée Jour de l’expiation, une manifestation organisée le 16 octobre 1995 à Washington, D.C. par le mouvement afro-américain), il a utilisé un langage dur au moment d’évoquer le conflit israélo-palestinien.

« L’apartheid est ce se passe en Palestine. Alors que nous sommes assis ici, il y a un mur de l’apartheid en cours de construction, deux fois plus haut que le mur de Berlin, et qui maintient les Palestiniens à l’extérieur des territoires illégalement occupés « , a déclaré Wright.

« La même question est aujourd’hui débattue, et est débattue depuis 1948. Et les historiens remontent même jusqu’au 19ème siècle : quand le peuple d’origine, les Palestiniens – et souvenez-vous, Jésus était un Palestinien – le peuple palestinien ont vu les Européens arriver et prendre leur pays », a déclaré Wright, selon le site américain The Hill.

Il a conclu son discours en affirmant: « Nous sommes reconnaissants envers Dieu de pouvoir être ici et de pouvoir parler au nom de la justice palestinienne. Les Palestiniens disent +la vie des Palestiniens est importante+. Nous sommes avec vous, nous vous soutenons ».

Des milliers afro-américains se sont réunis à Washington samedi pour marquer le 20e anniversaire de la « Million Man Mars », pour réclamer dans des réformes de la justice et davantage de droits civils.

Cette manifestation qui avait attiré entre 400.000 et un million de personnes avait été organisée par le leader de la Nation of Islam, Louis Farrakhan, personnage controversé.

Dénommé le « Hitler Noir », il lui a été reproché, ainsi qu’à son organisation, une vision complotiste et stigmatisatrice des Juifs, rendus responsables de l’esclavage et de la traite des Noirs