Le pire est qu’il continue de diffuser ses âneries sur le service public sans recul ni vérifications, validant systématiquement tout ce que la Doxa impose.