La CIA publie en ligne 12 millions de pages de documents déclassifiés

56
PARTAGES
8
VUES

On imagine qu’il n’y aura pas les pages les plus brûlantes dans lesquelles il est question des assassinats à travers le monde de présidents légitimes et de pillages de ressources naturelles.


Contrainte par la justice, l’agence de renseignement a mis en ligne mercredi un outil de recherche permettant d’avoir accès à 930 000 documents depuis sa création dans les années 40.

La révolution iranienne, les relations avec Cuba, la guerre du Vietnam mais aussi les crimes nazis et les expériences psychiques… La CIA a mis en ligne, ce mercredi, plus de 12 millions de pages de documents déclassifiés. Baptisé « CREST », pour « CIA Records Search Tool », cet outil de recherche en ligne rassemble au total 930 000 documents, dont des photos et des cartes. Jusqu’à aujourd’hui, ces documents étaient seulement accessibles à la National Archives and Records Administration (NARA), dans le Maryland aux États-Unis.

Liberté d’information

La décision de mettre en ligne les documents avait été annoncée en novembre après une longue bataille menée par plusieurs activistes américains. En 2014, l’association américaine Muckroack, qui se bat pour la liberté d’information, a attaqué en justice la CIA pour qu’elle publie les documents. En parallèle, le journaliste américain Mike Best avait lancé en octobre dernier un financement participatif pour pouvoir imprimer directement les documents et faire pression sur l’agence de sécurité américaine.

Extraterrestres et Kissinger 

Le site révèle des informations précieuses concernant les crises politiques qui ont secoué le monde à partir des années 40, date de la création de l’agence. On y trouve, par exemple, pas moins de 40 000 pages sur l’ancien secrétaire des États-Unis, Henry Kissinger, ou des analyses sur les opposants au régime du Shah en Iran à la fin des années 70. Plus surprenant, la CIA délivre également des rapports sur les extraterrestres ou sur les expériences qu’elle a menées. À l’instar du célèbre « projet Stargate », un programme de recherches de vingt-cinq ans sur la télépathie.


Photo d’illustration : Les bureaux de la CIA, à Langley, en Virginie. Photo Saul Loeb. AFP

Martina Castigliani

Libération
18 janvier 2021

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?