Agnès Saal au tribunal de Créteil (Val-de-Marne) le 11 avril 2016 – (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

C’est un très joli message adressé au peuple de France, vous pouvez être sévèrement condamné par la justice et continuer sans aucun problème à occuper des postes prestigieux. Par contre, si vous ne respectez pas le code de la route, on peut vous retirer votre permis de conduire et vous empêcher même de travailler et de nourrir votre famille ! Si vous oubliez de remplir une case de votre avis d’imposition, ce sera 10 % de majoration immédiatement et pourquoi pas un contrôle fiscal plus approfondi ! Mais si vous détournez l’argent public et que vous êtes condamné par la justice, vous serez nommé haut fonctionnaire à l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations ! Tout va bien dans le meilleur des mondes…


Elle avait été suspendue en 2015 et condamnée pour détournement de fonds publics pour des notes de taxi indues.

L’ex-patronne de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) Agnès Saal, qui avait été suspendue en 2015 pour des frais de taxis indus, a été nommée haut fonctionnaire à l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture, selon un arrêté publié au Journal Officiel mercredi 29 août.

Ce poste, qu’elle devrait occuper pendant trois ans, prendra effet à compter du samedi 1er septembre.

Directrice générale du centre Pompidou de 2007 à 2014, puis présidente de l’Ina de mai 2014 à avril 2015, elle avait dû démissionner après les révélations sur ses frais de taxi faramineux (près de 24 000 euros à l’Ina et près de 24 000 euros au Centre Georges-Pompidou), qui lui ont valu 6 mois de suspension sans solde et une condamnation à trois mois de prison avec sursis pour détournement de fonds publics, ainsi qu’une double amende. Elle avait ensuite réintégré le ministère de la Culture à l’été 2016, en tant que chargée de mission auprès du secrétariat général, pour piloter les démarches de labellisation Afnor sur l’égalité professionnelle et la diversité.


France TV Info / AFP