Vous allez pouvoir lire ci-dessous, dans les 7 pages du livre Passions de Jean-Jacques Servan-Schreiber, publié en 1991, à quel point la franc-maçonnerie est puissante en France. Vous allez apprendre comment l’ex-préfet de police de Paris Jean Baylot possédait des dossiers compromettants concernant toute l’élite politique parisienne et qu’il était quasiment inamovible grâce à ses amitiés fraternelles puissantes (cf. affaire des fiches du GODF au tout début du XXe siècle). Quand François Mitterrand a décidé de le limoger suite à un scandale, Mendès-France va recevoir toute la nuit la visite de tous les hommes politiques les plus puissants jusqu’à recevoir un coup de fil du président de la république !

Il serait temps que les Français sachent que c’est bien la franc-maçonnerie qui dirige le pays et que depuis des décennies il est inconcevable qu’un ministre régalien n’appartienne pas à la secte. Il me semble que très peu de Français le savent, ils pensent naïvement que nous vivons dans un pays démocratique exemplaire et que c’est le peuple qui choisit librement ses élus. Il faut également se rendre compte que si la France va si mal c’est justement parce qu’elle est dirigée par cette secte maléfique car il ne suffit pas de tenir les rênes du pouvoir, il faut également en accepter la responsabilité.

Pour comprendre un petit peu la réalité de la puissance de ce réseau occulte, nous vous invitons à lire le livre de Sophie Coignard, Un état dans l’état. Le contre-pouvoir maçonnique (Albin Michel).