Cette décision prouve que l’état, s’il existe et le veut vraiment, peut imposer sa loi même à des géants comme Uber. Reste à savoir si cette décision sera appliquée et quelles seront les sanctions en cas de non respect ?


La compagnie américaine Uber est une fois de plus déclarée illégale à Bruxelles. Le jugement du tribunal de commerce de la capitale belge, rendu fin décembre, est la dernière étape d’un long conflit entre les chauffeurs de taxis et les chauffeurs Uber.

La justice belge s’était pourtant déjà prononcée sur ce sujet en mai 2015, en reconnaissant coupable d’infraction à la réglementation sur les taxis un chauffeur qui utilisait cette application pour transporter des passagers. Soit le principe même d’Uberpop, qui avait de ce fait été déclaré illégal.

Pourtant, selon le patron des Taxis Verts Michel Pêtre, interrogé par RTL.be, « Uber avait méconnu la première décision en l’interprétant à sa manière, et donc il a fallu demander à la juge de bien préciser que pour faire du taxi, il faut travailler avec des voitures qui ont une licence de taxi »…