C’est tellement invraisemblable et plutôt sinistre, qu’on est tenté de croire à une mauvaise blague, une blague macabre. C’est pourtant vrai et c’est ce qui achève de convaincre les plus sceptiques d’entre nous que l’humanité a atteint un point de non retour dans le processus de dégénérescence. Il n’est, du reste, point étonnant que cette idée folle nous vienne du plus grand coffre-fort au monde, la Suisse.
L’hypocrisie de ces fous réside dans le fait qu’ils jettent leurs parents dans des hospices pour vivre librement, sans entraves, et puis d’un coup de baguette magique ils veulent garder leurs défunts autour du cou ! Tout en sachant que ceci doit coûter très cher comme toujours, société de consommation oblige. Rappelons que l’enterrement islamique coûte le prix de 2 m² de linceul… Nul besoin de réaliser un crédit bancaire pour enterrer ses morts. Sans oublier à quel point et dans quelle mesure une telle pratique peut être assimilée à de la sorcellerie !


La compagnie suisse Algordanza propose une idée originale à partir des cendres d’un proche incinéré : les transformer en bijou.

Cette idée peut paraître folle mais elle existe donc bel et bien. Comment est-ce possible? Algordanza a mis en place un procédé qui permet de transformer les cendres en un beau diamant synthétique. Et même en plusieurs diamants puisqu’il faut 500 grammes pour faire une pierre. Or le corps humain incinéré peut atteindre entre 2 et 3 kgs.  diamant

Cela a un coût

Cette nouvelle alternative connaît un succès grandissant puisque entre 800 et 900 personnes de divers pays y ont recours chaque année. Ces diamants ont cependant un coût puisqu’il vous faudra compter 5.000 euros pour matérialiser un être cher.

Mais comme le relaie le site Like Mag, le prix importe souvent peu. Comme en témoigne Yvonne, une Allemande qui a perdu son fils de 14 ans dans un accident de la route: « Mon fils est désormais de retour à la maison, là où il appartient. Je l’ai en permanence auprès de moi. »  

Lalibre.be – Rédaction