C’est la question que l’on doit se poser au vu de l’article d’Auto Plus qui révélait que des compagnies routières de CRS touchaient des primes lorsqu’elles verbalisaient plus. Quand on ajoute la violence folle qui s’abat sur les Gilets jaunes et autres grévistes depuis quelques mois, on se demande ce qui se passe en France ! D’autant que la délinquance est en constante augmentation et la justice de plus en plus lente…


Oui, la politique du chiffre pour verbaliser les automobilistes existe bel et bien ! Selon un document révélé par Auto Plus, les compagnies de CRS autoroutières et les compagnies de motards qui se montrent les plus zélés toucheraient une prime de motivation de 600 euros. En d’autres termes, même si depuis des lustres, le ministère de l’intérieur affirme qu’il n’existe pas une politique de quota, les policiers le terrain sont poussés à jouer la carte du nombre.

Dans ce document interne émanant, selon l’hebdomadaire, du sommet de la police nationale, les neuf compagnies autoroutières et les vingt-deux unités de motards sont notées en fonction de leurs performances: des points sont attribués pour celles qui dressent le plus d’infractions avec pertes de points sur les permis de conduire