Certains clones nous expliquent que l’aide médicale d’État est une hérésie car ce serait un gaspillage de près d’un milliard d’euros d’argent public. Sauf que ces mêmes personnes oublient de dire que cet argent rentre dans les caisses de l’État, provenant des professions libérales surtaxées, et que donc cet argent revient très vite dans le circuit financier, contrairement aux 100 milliards d’euros qui échappent au Trésor public en finissant dans des paradis fiscaux. En d’autres termes, certains trouveront toujours moyen d’en faire des tonnes pour des miettes en s’attaquant aux plus faibles car ils n’ont pas le courage ni les moyens de s’attaquer aux plus puissants, au CAC 40, aux banksters qui ont détruit le pays. Bien sûr, nous n’irons pas jusqu’à demander à ces clones de nous parler de la politique étrangère française qui a déstabilisé l’Afrique et permis l’augmentation des flux migratoires ; ce serait trop leur demander. Nous ne leur demanderons pas non plus d’appeler l’Élysée à cesser de piller l’Afrique et de restituer les milliards d’euros bien cachés dans les banques européennes !


L’ME (aide médicale d’État) est régulièrement critiquée par la droite et l’extrême droite.

Le gouvernement voudrait la réformer.



Trois lettres pour une aide. L’AME (aide médicale d’État) est sous le feu des critiques ces derniers temps. En particulier venant d’élus de la droite et d’extrême droite. Pour eux, elle est réservée aux migrants en situation irrégulière, sans titre de séjour ni de récépissé de demande d’asile. Or, l’AME prend en charge 100% de leurs frais médicaux dans la limite des tarifs de la Sécurité sociale. « Par de telles mesures, vous incitez à l’immigration illégale et au tourisme médical, et vous favorisez aussi les filières », déclarait Dominique Tian, ancien député LR. Il a aussi affirmé que…


avatarfranceinfo

France Télévisions

13 septembre 2019