La Présidente de la sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen, Maria Arena, vient de déclarer que l’arrestation du militant politique et président de parti Monsieur Karim Tabbou par la junte militaire était inquiétante. Il est curieux qu’elle ne se soit pas exprimée il y a déjà plusieurs mois puisque d’autres militants politiques ont été emprisonnés sans oublier le résistant historique Lakhdar Bouregaa qui croupit en prison depuis le 30 juin dernier ! On se demande d’ailleurs pourquoi ce communiqué aujourd’hui et quelles sont les critères susceptibles de choquer cette assemblée européenne et de la faire réagir ?


Suite à l’arrestation de l’opposant politique algérien Karim Tabbou, la Présidente de la sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen Maria Arena a déclaré :

« C’est avec un profond sentiment d’inquiétude que nous apprenons l’arrestation à son domicile de M. Karim Tabbou, une des figures populaires et respectées par les manifestants algériens.

Nous condamnons cet acte arbitraire qui intervient après une vague récente d’arrestations de citoyens, d’étudiants et de militants unis par leur détermination de construire une Algérie libre et démocratique.

Nous appelons à la libération immédiate de Karim Tabbou et de l’ensemble des prisonniers politiques.

Le peuple algérien force l’admiration par son pacifisme et sa maturité politique. Nous appelons les autorités à écouter les revendications légitimes qu’expriment depuis 30 semaines des millions de citoyens algériens. »