L‘ambassadeur de France à Alger vient de publier sur son compte Twitter un démenti « non signé » assez consternant qui n’est rien d’autre qu’une fausse information, une fake news, concernant les déclarations du président de la république Emmanuel Macron faites le 16 janvier dernier à Pau, lors de la conférence de presse ayant suivi le sommet du G5 Sahel qui s’est tenu les 15 et 16 février 2021 à N’Djamena. Vous êtes en mesure de regarder le court extrait concernant l’Algérie dans la vidéo ci-dessous où il est question de la mise en place d’une force européenne Takuba qui va certainement remplacer la force Barkhane. Puis, à la minute 1:38, il prononcera les mots suivants :



« Nous avons également eu une confirmation d’un réengagement algérien et marocain dont je me félicite car il est important pour la stabilité de la région », dixit E. Macron



Eu égard à la gravité de cette déclaration et sachant que lors des dernières manifestations populaires massives en Algérie, des millions de personnes ont crié leur refus de voir les soldats algériens s’empêtrer dans des guerres sans fin, l’ambassade de France en Algérie a décidé de publier le démenti ci-dessous qui n’est rien d’autre qu’un énième mensonge !

Faut-il rappeler que la force Barkhane, totalement illégale, envoyée en Afrique depuis huit ans pour des raisons obscures et un objectif plus que douteux, n’est là que pour maintenir des chefs d’État corrompus, à la solde de l’Élysée. Qui ignore encore que les grandes multinationales continuent de piller les sous-sols africains en toute tranquillité. L’excuse de la lutte contre le terrorisme ne peut fonctionner que sur des enfants ou des arriérés mentaux. Bien au contraire, cette présence militaire armée ne peut qu’exaspérer et exciter davantage les populations locales et les jeter dans les bras des groupuscules intégristes qui n’attendaient que ça. Imaginez une seconde qu’il puisse y avoir en France 5000 soldats africains qui s’emploieraient à bombarder à coups de rafales et de drones des cibles ici et là sur l’Hexagone ! Quelle serait à votre avis la réaction des Français ?

On imagine que le régime militaire algérien est dans la panique et qu’il a demandé à François Gouyette, l’ambassadeur actuel, diplômé en droit public, de mentir et de publier en catastrophe un démenti pathétique. C’est la preuve même de l’existence du système de la Françalgérie.