Il était vraiment temps que ce sociopathe se fasse inculper mais il faut bien savoir que le monde de la musique US, ainsi que Hollywood, sont des repères de pédophiles impénitents et de pervers sexuels.


La justice a découvert une vidéo du chanteur ayant des rapports sexuels avec une adolescente de 14 ans.

Après plusieurs mois de révélations dans les médias américains, la justice a décidé de poursuivre la star du RnB. R. Kelly a été inculpé ce vendredi par le comté de Cook (Illinois) de violences sexuelles sur mineur avec circonstances aggravantes, selon les informations du Chicago Sun Times.

Le chanteur, originaire de Chicago, fait face à dix chefs d’accusation, détaille USA Today. Il est convoqué devant un juge le 8 mars.

Voilà quelques jours, le célèbre avocat Michael Avenatti avait adressé à la procureure du comté une « preuve vidéo ». Mais on ne sait pas si c’est cette qui a convaincu le ministère public d’engager des poursuites. Sur ces images, on verrait R.Kelly avoir des rapports sexuels avec une mineure de 14 ans.

Depuis plusieurs mois, Michael Avenatti qui défend notamment l’actrice pornographique Stormy Daniels dans son litige l’opposant à Donald Trump, s’est mis en tête de traduire Robert Kelly, de son vrai nom, en justice.

« Le jour du jugement est arrivé »

Dans une série de tweets, l’avocat s’est réjoui ce vendredi de la décision du comté de Cook : « C’est fini. Après 25 ans d’abus sexuels en série et d’agressions de jeunes mineures, le jour du jugement est arrivé pour R.Kelly. »


Michael Avenatti

It’s over.

After 25 years of serial sexual abuse and assault of underage girls, the day of reckoning for R Kelly has arrived.


Le chanteur avait été inculpé en 2002 pour avoir filmé des actes sexuels entre lui et une jeune fille de 14 ans, mais finalement acquitté en 2008. Il avait été brièvement marié, en 1994, avec la chanteuse et actrice Aaliyah, alors âgée de 15 ans. Le mariage avait ensuite été annulé à la demande des parents de la jeune star, décédée depuis dans un accident d’avion.

En début d’année, un documentaire a mis en cause R. Kelly pour de multiples agressions sexuelles, notamment de filles de moins de 16 ans. Une enquête a été ouverte à New York. La maison de disques Sony Music a notamment mis fin au contrat qui la liait à l’interprète de « I Believe I Can Fly ».